Attentat «déjoué»: La garde à vue de Sid Ahmed Ghlam prolongée... Un alphabet crypté retrouvé chez sa petite amie...

TERRORISME Revivez toutes les informations de la journée sur le projet d'attentat qui a échoué dimanche...

V.V., M.P., C.B.

— 

Capture d'écran de la photo de Sid Ahmed Ghlam, récupérée par BFM TV-RM

Capture d'écran de la photo de Sid Ahmed Ghlam, récupérée par BFM TV-RM — BFM TV/RMC

  • Le suspect de l'attentat, Sid Ahmed Ghlam, est toujours en garde à vue à l'hôpital
  • Au moins deux complices sont recherchés
  • Il aurait été en contact avec un homme en Syrie qui lui aurait conseillé de cibler les églises

18h21: Ce live est désormais terminé. Merci de nous avoir suivis.

18h10: Ghlam avait falsifié des documents officiels pour entrer à l'Université Pierre et Marie Curie (UPMC)

«En décembre 2014, il a été demandé de traduire l'intéressé devant la section disciplinaire pour présomption de falsification de documents administratifs officiels (relevé de note) en vue de son inscription à l'UPMC», indique l'université dans un communiqué. Le jeune homme qui s'était inscrit à l'UMPC en septembre 2014, en troisième année de licence sciences et technologies santé mention électronique, énergie, électrique, automatique, n'assistait plus depuis octobre 2014 aux cours ni aux travaux dirigés auxquels il s'était inscrit. «Il ne s'est pas présenté aux examens en décembre 2014», précise l'université. Entre novembre 2011 et juin 2013, l'étudiant était scolarisé à Supinfo, une école d'informatique de Paris, dont il n'a pas terminé le cursus et qu'il a quittée au bout de sa deuxième année.

17h47: Sid Ahmed Ghlam, un profil «à la Merah»?

Quels sont les points communs et les différences entre les deux djihadistes? Nous faisons le point par ici.

17h18: Ghlam, un étudiant qui séchait les cours

Sid Ahmed Ghlam a voulu tromper l'université dans laquelle il était inscrit, affirme RTL. «Le suspect ne se serait jamais présenté aux cours, ni aux examens. L'université a lancé une procédure disciplinaire l'an dernier, il le soupçonne d'avoir falsifié ses relevés de note pour s'inscrire», détaille la station.

16h22: Le gouvernement n'a pas «sur-dramatisé», selon Rihan-Cypel (PS)

Eduardo Rihan-Cypel, député PS, a affirmé jeudi sur RCJ qu'il n'y avait, après l'attentat déjoué dimanche, ni «sur-dramatisation» ni «défaillance» de la part du gouvernement, comme des responsables de l'opposition l'en ont accusé. «C'est une bonne chose que le gouvernement dise la vérité aux Français», a affirmé le député de Seine-et-Marne. Selon lui, le président, le Premier ministre et le ministre de l'Intérieur ont révélé cette tentative d'attentat «sans par ailleurs chercher à créer un quelconque sentiment de panique, ce que recherchent les terroristes».

15h14: Une personne en garde à vue toute les 30 heures 

79 personnes ont été placées en garde à vue par la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI) depuis le 1er janvier 2015, a indiqué à 20 Minutes une source gouvernementale. Soit une moyenne d’environ une personne toute les trente heures.

15h06: La garde à vue de Sid Ahmed Ghlam est prolongée de 24 heures

La garde à vue du suspect avait débuté dimanche. Cette prolongation au-delà de 96 heures est rarissime, mais est autorisée par la loi dans le contexte d'un «risque sérieux de l'imminence d'une action terroriste en France». Elle peut au maximum durer jusqu'à samedi.

14h47: «En défendant toutes les religions, la République défend sa laïcité», affirme le Sénat

La présidence du Sénat a assuré que «le fondamentalisme islamique vient de franchir un nouveau pas, en tentant de s'en prendre aux églises, symboles de la France». «Comment ne pas rapprocher cette tentative d'attentat de ceux que nous avons récemment vécus et qui procèdent de la même stratégie de déstabilisation de notre société ?», ajoute le communiqué. La présidence du Sénat souligne que «ce terrorisme doit être combattu avec la même force et la même détermination que celui de Daesh consistant à réduire en esclavage des centaines de milliers de migrants en les encourageant à traverser la Méditerranée!». «En défendant toutes les religions, la République défend sa laïcité», conclut le communiqué.

13h59: Les enquêteurs auraient retrouvé la voiture dans laquelle Sid Ahmed Ghlam cachait des armes

Un véhicule retrouvé mercredi à Aulnay-sous-Bois serait en train d'être passé au peigne fin par les enquêteurs. C'est dans le coffre de cette voiture que Sid Ahmed Ghlam aurait récupéré son arsenal quelques jours avant d'être arrêté dimanche. Les enquêteurs cherchent à identifier le propriétaire de cette voiture, probablement volée selon Lefigaro.fr. 

11h59: Un alphabet crypté chez la petite amie de Ghlam

Les enquêteurs viennent de mettre la main sur des éléments qui montrent le rôle trouble joué par la compagne de Sid Ahmed Ghlam, révèle RTL. En perquisitionnant hier matin l’appartement de la jeune femme à Saint-Dizier (Haute-Marne), les policiers ont découvert des «clefs de chiffrement». «Sur de nombreux bouts de papier, la petite amie de l’étudiant avait noté des dizaines de codes, tel un alphabet crypté, qui lui permettaient d’enregistrer des numéros sur son téléphone portable ou d’envoyer des textos illisibles et incompréhensibles en cas de surveillance policière», détaille la station. Ces codes sont en cours de décryptage. La jeune femme est toujours en garde-à-vue.

11h52: Canfin appelle Valls à la neutralité

L'ex-ministre écologiste Pascal Canfin a appelé Manuel Valls à la «neutralité» entre les religions, après que le Premier ministre a qualifié d'«atteinte à l'essence de la France» le fait qu'un djihadiste souhaitait s'attaquer à des églises. «Attention, quand on est Premier ministre de la République laïque, à ne pas dire que d'un côté, il y aurait des cultes liés à l'essence de la France et d'autres qui seraient en quelque sorte importés, qui seraient là un peu parce que c'est comme ça, c'est l'Histoire. Non, il y a une République laïque qui reconnaît à égalité tous les cultes et qui doit absolument garder cette neutralité de façon à ne surtout pas laisser penser qu'il y aurait une seule religion plus naturelle», a déclaré Canfin sur RFI.

11h40: Le plan Vigipirate va être adapté

Le dispositif Vigipirate mis en place depuis les attentats de janvier va être «adapté» aux menaces visant les lieux de cultes catholiques, a annoncé jeudi le ministre de l'intérieur, Bernard Cazeneuve. «Je donnerai des instructions dans la matinée de telle sorte que nous puissions garantir un dispositif qui corresponde aux attentes des représentants de l'Eglise catholique».

11h13: Pour Henri Gaino, l'exécutif en «fait trop»

«Je trouve qu'il y a une surexploitation, une surdramatisation qui créé une angoisse générale. Le Premier ministre n'a pas à venir commenter ce qui vient de se passer. Il y a un rôle pour le ministre de l'intérieur, pour le Premier ministre, pour le président de la République», a dénoncé le député sur RMC et BFMTV.

«Le Premier ministre et le président de la république en font trop, je trouve que ce n'est pas une bonne chose de les voir tout le temps devant les micros pour commenter», a dit l'ancien conseiller spécial à l'Elysée sous Nicolas Sarkozy.

11h08: Quelles sont les pistes suivies par les enquêteurs?

20 Minutes fait le point sur l'enquête en cours et liste les pistes suivies actuellement par les enquêteurs. On y parle financement, armes à feu et complicités.

C'est à lire par ici

11h02: La Légion d'honneur pour Aurélie Châtelain?

Guy Bricout, le maire de Caudry (Nord), a indiqué sur France Info qu'il allait demander que la Légion d'honneur soit attribuée, à titre posthume, à Aurélie Châtelain. La jeune femme, originaire de cette petite ville du Nord, aurait été tuée dimanche par Sid Ahmed Ghlam à Villejuif alors que ce dernier préparait des attentats contre deux églistes. Une marche blanche est, par ailleurs, organisée, dimanche à 11h45 en souvenir de la jeune femme, mère d'une petite fille de cinq ans.

Eclairage: Aurélie Châtelain, victime collatérale du terrorisme

10h53: SId Ahmed Ghlam avait laissé un message sur Facebook

Selon M6, les enquêteurs ont commencé à trouver des indices sur l'ordinateur de Sid Ahmed Ghlam. Notamment sur son compte Facebook où il aurait échangé des messages avec un complice samedi, soit la veille du jour où il projetait de commettre des attentats. «Je ne me sens pas prêt», aurait-il ainsi écrit dans un de ces messages.

Selon M6, cela laisse à penser aussi que le suspect aurait pu être rejoint par un complice pour commettre ses attentats. «Cela expliquerait la présence du lourd arsenal dans la voiture et au domicile de l'étudiant», indique ainsi M6.

10h26: Le Cardinal André Vingt-Trois reçu place Beauvau

L'Archevêque de Paris, le Cardinal André Vingt-Trois, est reçu en ce moment même par Bernard Cazeneuve, le ministre de l'Intérieur, place Beauvau. A l'issue de son entretien avec le ministre, il devrait faire une déclaration sur les menaces qui pèsent actuellement sur la communauté catholique française.

10h20: Pour Raffarin, les socialistes sont «audacieux»

Et c'est une remarque à prendre au premier degré qu'a livrée, ce jeudi sur les ondes de RTL, l'ancien Premier ministre. Jean-PIerre Raffarin a appelé à voter la loi sur le renseignement, estimant que les socialistes étaient «audacieux» en matière de sécurité. Surtout, estime-t-il, il faut voter ce texte controversé car «il y a une forte menace chez nous».

10h05: Une «très lourde défaillance de l'Etat», pour Marine Le Pen

«C'est très inquiétant, il n'a pas été déjoué l'attentat, le hasard a fait que l'individu en question s'est blessé lui-même et que c'est à l'occasion de cela qu'on a réussi à trouver. Il y a vraiment une très lourde défaillance de la part de l'Etat dans la lutte contre le terrorisme», a accusé Marine  Le Pen, dans un entretien enregistré depuis New York (Etats-Unis) et diffusé sur I Télé, ce jeudi matin.

9h22: 178 «lieux catholiques sont sous protection spécifique»

Interrogé par Le Figaro, Monseigneur Ribadeau Dumas, porte-parole de la Conférence des Evêques, assure que «178 lieux catholiques qui sont considérés comme sensibles sont sous protection spécifique actuellement». Un chiffre repris par Manuel Valls sur France Inter ce matin. Rappelons que la France compte aujourd'hui près de 45.000 églises dont 15.000 environ ne sont plus occupées.

9h19: On en sait plus sur Sid Ahmed Ghlam

20 Minutes a concocté une petite vidéo pour vous en apprendre davantage sur l'homme suspecté d'avoir planifié ces attentats dans des églises de Villejuif (Val-de-Marne).

9h12: Valls en profite pour vanter la loi sur le renseignement

Invité de France Inter ce jeudi matin, Manuel Valls, le Premier ministre a profité du débat sur l'attentat déjoué pour réclamer le vote de la loi sur le renseignement, prévu le 5 mai. Cette loi vivement critiquée par les défenseurs des libertés individuelles «aurait donné plus de moyens aux services de renseignement pour effectuer un certain nombre de surveillances» dans le cadre de l'enquête sur Sid Ahmed Ghlam, assure Manuel Valls.

Décryptage: A quoi ressemble la loi sur le renseignement?

8h58: Péchenard veut une loi pénalisant la consiltation des sites djihadistes
Le directeur général de l'UMP, ex-directeur de la police nationale, voit une faille dans le dispositif actuel, pour lutter contre le terrorisme: l'impossibilité de condamner des gens qui consultent les sites djihadistes, et il aimerait que des amendements UMP y remédient lors de l'examen de loi sur le renseignement. «On sait aujourd'hui qu'Internet est un vecteur de radicalisation extrêmement important. Il y a tout un tas de jeunes qui vont prendre des contacts avec Al-Qaida et l'Etat islamique par l'intermédiaire d'Internet. Et tout cela n'est pas une infraction. Nous avons déjà un dispositif contre la pédopornographie. Quiconque va sur des sites pédopornographiques s'expose à des sanctions pénales. L'important ce n'est pas tant la sanction que de permettre à la politique de pouvoir intervenir. C'est quelque chose qui nous manque et qu'il nous faut absolument dans notre arsenal législatif», a-t-il expliqué sur France info.

8h55: La famille du suspect incrédule
«C'est un coup manipulé. Soit ils l'ont menacé parce que tout ça, lui tout seul... Jamais», témoigne sa soeur sur RTL. Elle évoque un homme «vraiment joyeux, heureux», ajoutant: «on n'est pas des terroristes».

8h53: Au moins deux complices recherchés
D'après RTL, la police cherche activement au moins deux complices de Sid Ahmed Ghlam. Ils l'auraient aidé à préparer ce qui aurait pu être un carnage.

8h50: Au moins cinq attentats déjoués depuis janvier
«De nombreux attentats ont déjà été déjoués, cinq, compte tenu de l'attentat qui n'a pas eu lieu heureusement à Villejuif il y a sans doute quelques jours», a répondu le chef du gouvernement.