Loi sur le renseignement: Les Français la craignent mais la jugent «utile»

SONDAGE 69% des sondés pensent que le texte est «utile», mais craignent, en parallèle des restrictions de liberté...

L.B.

— 

Des manifestants portent des pancartes "Je suis sur écoute" pastichant le slogan "Je suis Charlie" pour protester contre le projet de loi sur le renseignement, le 13 avril 2015 à Paris

Des manifestants portent des pancartes "Je suis sur écoute" pastichant le slogan "Je suis Charlie" pour protester contre le projet de loi sur le renseignement, le 13 avril 2015 à Paris — Eric Feferberg AFP

Le projet de loi sur le renseignement, dont l’examen vient de s’achever à l’Assemblée nationale, inquiète les Français. Selon un sondage Odoxa pour Le Parisien et iTélé vendredi, 69% des sondés pensent que le texte est «utile», mais craignent, en parallèle des restrictions de liberté. Principal reproche formulé contre le texte de loi par ses opposants qui y voient l’instauration d’une surveillance de masse sans contrôle indépendant.

30% des personnes interrogées jugent la loi inutile

Selon cette étude, les Français semblent prêts à accepter le renforcement des mesures sécuritaires malgré les restrictions de liberté. Seulement, 30% des personnes interrogées jugent la loi inutile. La question semble dépasser les clivages politiques vu que 69% des sympathisants de droite la jugent utile contre 73% des sympathisants de gauche.

Les jeunes plutôt inquiets

Sur l’ensemble des Français, ils sont 45% à penser que le projet de loi est un danger, 54% pensent le contraire. Les jeunes, par contre, sont plus réticents. Chez les 18-24 ans, 63% estiment que la loi porte atteinte à leur vie privée. A 65 ans, ils ne sont plus que 26% à le penser.

Le projet de loi cherche à mieux anticiper certains actes terroristes à travers un certain nombre de mesures (valises-espionnes, boîtes noires, création d'un fichier pour recenser les terroristes).