Crash d'un A320 dans les Alpes: Revivez les événements du mardi 24 mars 2015

LIVE Un avion A320 s’est écrasé ce mardi dans les Alpes-de-Haute-Provence. Suivez tous les événements après le crash en direct sur «20 Minutes»...

M.P., N. BG., W. M.

— 

Appareils de la Sécurité civile et de l'armée de l'air à Seyne le 24 mars 2015.

Appareils de la Sécurité civile et de l'armée de l'air à Seyne le 24 mars 2015. — BORIS HORVAT / AFP

  • Un A320 de la compagnie allemande Germanwings transportant 150 passagers et membres d'équipage s'est écrasé ce mardi matin entre Digne et Barcelonette (Alpes-de-Haute-Provence)
  • Il n'y a aucun survivant, et on ne connaît pas les raisons du drame
  • Il s'est écrasé dans une zone difficile d'accès
  • Notre vidéo pour tout savoir est à voir par ici

Ce live est désormais fermé. Vous pouvez désormais suivre les événements de la soirée sur le crash ici.

20h45 : Le point sur les moyens d'enquête et de secours

Les moyens humains:

- 380 sapeurs-pompiers

- Plus de 300 gendarmes dont des militaires du peloton de gendarmerie de haute montagne (PGHM) de Jausiers (Alpes-de-Haute-Provence)

- Deux SMUR et deux cellules d'urgence médico-psychologiques

- La CRS n°60 de Montfavet (Vaucluse), qui se rend à Digne pour participer aux opérations de sécurisation du site

- Des CRS de haute montagne qui vont apporter un soutien technique aux équipes présentes

Le matériel:

- 5 hélicoptères de la section aérienne de la gendarmerie

- 7 hélicoptères de l'armée déployés pour faire respecter l'interdiction de survol de la zone, pour la recherche, le sauvetage et le transport d'autorités et d'équipes spécialisées

- 3 hélicoptères de la sécurité civile

- Un avion ravitailleur C135FR de l'armée pour la liaison radio

- Un avion de reconnaissance de la sécurité civile

Les enquêteurs:

- Sept enquêteurs du Bureau enquêtes analyses (BEA) devaient se rendre sur place accompagnés de conseillers techniques d'Airbus et de trois experts de la BFU, Bundesstelle für Flugunfalluntersuchung, homologue allemand du BEA, a annoncé la cellule de crise

 

20h40: Un chanteur de l'opéra de Düsseldorf parmi les victimes

Un des chanteurs de l'opéra de Düsseldorf, Oleg Bryjak, fait partie des 150 personnes mortes dans le crash. Le baryton-basse, né au Kazakhstan et âgé de 54 ans, rentrait de Barcelone où il jouait le personnage d'Alberich dans l'opéra de Richard Wagner «Siegfried», au Gran Teatre del Liceu de la capitale catalane, a précisé l'opéra de Düsseldorf, sur son site internet.

 

20h21: Voici la zone d'impact de l'A320

Notre journaliste sur place s'est procuré une photo de la Sécurité civile. Il s'agit, selon nos informations, de l'endroit où l'avion a percuté la montagne.

 

19h42: Obama a annoncé avoir appelé Merkel et appellera Rajoy

 

19h35: «L'avion a été pulvérisé, il n'y a que des morceaux», confirme un secouriste à notre journaliste sur place.

Christian Vigne, secouriste à la sécurité civile, est l'un des premiers à être arrivé sur les lieux. «L'avion a été pulvérisé, il n'y a que des morceaux», a-t-il raconté à Amandine Rancoule, notre journaliste présente sur place. Il a également expliqué avoir été «très étonné de voir que l'avion n'avait pas brulé dans son intégralité», indiquant n’avoir vu «que quelques flammes».

D'après le secouriste, l'avion s'est désintégré en percutant le sol. «Les débris s'étalent sur 500 m de large, au fond du vallon où il a tapé», a-t-il détaillé. «Je suis habitué à effectuer ce genre de secours, dans des accidents d'hélicoptères, mais je n'avais jamais rien vu de tel», a également témoigné le secouriste.

Un autre pilote d'hélicoptère de la sécurité civile, très choqué, a de son côté précisé avoir «vu beaucoup de crayons, de cahiers, de cartables», sur les lieux du drame.

 

19h20: A lire sur 20 Minutes: L'histoire de l'équipe de football sauvée par un changement de vol.

C'est en cliquant ici...

 

19h08: Pour la Lufthansa, le scénario du crash est «un accident»

Et toute autre théorie serait «spéculation», insiste la compagnie qui exclut donc l'hypothèse d'un détournement terroriste. «A ce stade nous considérons qu'il s'agit d'un accident et toute autre chose relèverait de la spéculation», a déclaré Heike Birlenbach, vice-présidente de la compagnie pour les ventes et services en Europe, lors d'une conférence de presse à Barcelone.

 

18h45: La zone du crash interdite de survol

Un arrêté préfectoral a été pris pour interdire de survol la zone où s'est écrasé mardi un Airbus A320 de la compagnie allemande Germanwings, a annoncé la gendarmerie sur Twitter.  «Il s'agit d'éviter les suraccidents aériens», a précisé à l'AFP le lieutenant-colonel de gendarmerie Jean-Marc Ménichini: «Nous avons cinq hélicoptères engagés, il y a les Puma de l'armée... c'est pour éviter les accidents».

 

18h40: Ce que l'on sait du crash en deux minutes

 

18h35:  Les PDG d'Airbus et Airbus group sont arrivés sur les lieux du drame
Fabrice Brégier et Tom Enders sont arrivés mardi en fin d'après-midi sur le site de l'accident de l'A320 de Germanwings. Aucune conférence de presse n'est pour l'heure programmée, selon un porte-parole du groupe.

 

18h20: Une équipe de foot suédoise aurait dû prendre se vol mais a reculé en raison d'une escale trop longue
Une équipe de football suédoise de 3e division qui avait prévu de prendre le vol Barcelone-Düsseldorf, accidenté mardi dans les Alpes françaises, a révélé avoir été sauvée de la mort en changeant de plans au dernier moment. Cette équipe, le Dalkurd FF de Borlänge, avait d'abord eu l'intention de rentrer sur le vol de la compagnie Germanwings pour regagner la Suède après un stage en Catalogne.

 

Mais arrivés à l'aéroport de Barcelone, les joueurs et l'encadrement ont finalement renoncé à ce vol à cause d'une correspondance trop longue à Düsseldorf en Allemagne. Ils ont alors décidé de prendre les dernières places disponibles sur trois vols différents qui les faisaient passer par Zurich et Munich.

18h08: «La seule pièce qu'on a reconnue c'est un train d'atterrissage»

Déclaration recueillie par un journaliste de La Marseillaise sur place:

18h03: La boîte noire exploitée dès ce soir

«Cette boite noire va être transférée au BEA dès ce soir et faire l'objet d'une exploitation dans les prochaines heures. Elle permettra à l'enquête en cours d'avancer rapidement.»

17h58: Une vidéo de la zone du crash

Mise en ligne par France Tv info, elle montre bien qu'il ne reste plus que des petits débris étalés sur le flanc de la montagne.

17h52: Hollande accueillera Merkel et Rajoy «sur les lieux de la catastrophe» mercredi

Pour rappel, au moins 67 Allemands et 45 Espagnols ont trouvé la mort dans le crash de l'Airbus survenue dans les Alpes de Haute-Provence.

17h50: Bernard Cazeneuve confirme qu'une des deux boîtes noires de l'appareil a été retrouvée

17h44: Le BEA (Bureau d'enquêtes et d'analyses) ouvre une enquête

«Le BEA a ouvert une enquête de sécurité après avoir été informé, en fin de matinée, qu'un Airbus A320-211 s'est écrasé près de la commune de Prads-Haute-Bléone (Alpes-de-Haute-Provence, France)», indique-t-il dans un communiqué. Le BEA est chargé des investigations techniques lors d'accidents d'avions.

17h34: «Une des boîtes noires aurait été retrouvée»

Plusieurs sources, dont le député des Alpes de Haute-Provence Christophe Castaner sur iTélé, indiquent qu'une des boîtes noires de l'appareil auraient été retrouvées. Seule la récupération de ces enregistreurs de vol et un travail minutieux sur les débris et les corps permettront d'élaborer le scénario de l'accident.

17h28: «J'ai entendu un gros bruit sourd. J'ai pensé à un crash, mais je me suis dit que ce n'était pas possible»

Gérard Nicolino était chez lui, au lieu-dit La Favière, lorsque l’avion s’est écrasé. «J'étais chez moi quand j'ai entendu un gros bruit sourd. J'ai pensé à un crash, mais je me suis dit que ce n'était pas possible», a-t-il raconté à une journaliste de 20 Minutes, présente sur place. N’ayant ni télévision, ni Internet, ce n'est qu’un peu plus tard qu’il a pu avoir la confirmation de ce qu’il avait entendu. «C'est une personne du village de Prads-Haute-Bléone qui est venue à La Favière, pour en informer les habitants», a-t-il précisé.

17h26: «Tout est pulvérisé»

«Tout est pulvérisé, on ne distingue plus de forme d'avions ni de corps», indique à un journaliste de La Marseillaise un secouriste sur place.

17h24: Valls suspend pendant 24 heures sa campagne pour les départementales

«Le Premier ministre suspend pour 24 heures son engagement dans la campagne des départementales, pour superviser les travaux de la cellule de crise» mise en place après l'accident, a indiqué le cabinet de Manuel Valls.

17h19: Des numéros d'urgence mis en place pour les familles.

Les voici: 0800 00 97 85 pour la France, 0034 91 39 48 900 pour l'Espagne, 0049 30 50 00 30 00 pour l'Allemagne.

17h10: Les parents des élèves présents à bord ont appris le crash dans les médias

«Les parents ont entendu la nouvelle dans les médias et ensuite ils ont recherché des informations par eux-mêmes pour voir si l'avion avait bien atterri», indique un membre de leur établissement au sujet des 16 adolescents allemands, en échange scolaire depuis une semaine en Espagne, qui se trouvaient à bord de l'A320.

17h08: Avis aux badauds (et médias): circulez

17h04: «Le premier problème, c'est l'identification des corps»

Pour le procureur de la République de Marseille Brice Robin, qui a ouvert une enquête pour homicide involontaire, «le premier problème, c'est l'identification des corps». Dix médecins légistes se sont rendus sur place. «Les difficultés que nous rencontrons, c'est de "geler" la scène de la catastrophe dans un milieu particulièrement hostile, bientôt sous la neige, sous la pluie», a renchéri le général Galtier, qui dirige la région de gendarmerie Paca. «C'est une scène très difficile d'accès à laquelle on accède uniquement par hélitreuillage, et ensuite il y aura des caravanes à pied», a-t-il encore poursuivi.

16h57: Beaucoup de débris, tous petits

«Le plus gros morceau [de débri] doit être grand comme une petite voiture», décrit le président du conseil général des Alpes de Haute-Provence Gilbert Sauvan sur BFMTV.

16h48: «Je peux vous dire que sans quad ou hélicos, c’est impossible d’y accéder»

Eric, internaute de 20 Minutes qui vit au Brusquet, à 15 minutes de la zone du crash: «J’ai vu passer des camions, hélicos, motards et quads. Ça défile sans arrêt depuis ce matin. J’ai déjà randonné dans la zone du crash et je peux vous dire que sans quad ou hélicos, c’est impossible d’y accéder. Un ami s’est déjà blessé là-haut et on l’a redescendu en hélico.» Eric croit savoir que le stade Jean-Rolland de Digne servirait de ralliement pour les familles. Il évoque «une grande mobilisation» autour du stade en ce moment.

16h35: Depuis les Etats-Unis, les condoléances de Nadal

«Mes pensées vont aux familles des passagers et de l'équipage», dit le tennisman espagnol. Au moins 45 Espagnols figureraient parmi les victimes.

>> Le point en vidéo sur ce que l'on sait de la chute de l'appareil:


Crash de l'A320: L'intrigante chute de l'avion by 20Minutes

16h32: Bernard Cazeneuve: «Pour l'heure, nous n'avons pas retrouvé de survivants, la violence du choc laisse peu d'espoirs. Mais jusqu'à la dernière minute on essaie de faire ce que l'on peut pour sauver ceux qui peuvent l'être.» Mais il y a peu d'espoir, répète le ministre. Secours et responsables ont répété depuis le milieu de journée qu'il n'y avait pas de survivants.

16h31: Bernard Cazeneuve: «La rigueur doit présider au déroulement des enquêtes judiciaires.»

sylvainlegras

Commentaire d'un internaute de 20 Minutes: «Je pense à mon fils et à ses copains. Nous, les parents, les avons accompagnés ce matin à Orly pour leur départ à Barcelone où ils ont atterri vers 9h... Comment ne pas se dire "Ouf, ce n'est pas eux !" Quelle tristesse profonde pour les élèves de cet avion, quelle horreur pour leurs parents et leurs proches. Quel malheur pour la totalité de ses occupants.»

16h29: Bernard Cazeneuve, présent sur les lieux, est en conférence de presse

«Nous mobilisons des moyens exceptionnels d'enquête et de secours», dont «près de 300 sapeurs-pompiers venus en soutien de ceux des Alpes de Haute-Provence. (...) Les premiers à être sur zone sont les gendarmes de haute montagne, qui ont une capacité à intervenir sur une zone escarpée et difficilement accessible.»

16h23: «Images épouvantables, il ne reste que des débris et des corps», raconte un député

16h22: Témoignage recueilli par notre journaliste sur place:

16h19: La zone du crash en vidéo

On ne voit pas grand-chose encore, mais une première vidéo de la zone du crash a été mise en ligne par le Dauphine libéré. Elle est visible par ici.

16h03: Incident de séance à l'Assemblée

Le député UMP Lionnel Luca a fait une blague sur Twitter: «On croyait avoir perdu FH depuis ce week-end électoral meurtrier. On vient de le retrouver comme commentateur du crash de l'A320! ReconversionDénoncée en plein hémicycle par une élue PS, la boutade a été bruyamment défendue par les députés UMP, puis les PS s'y sont massivement mis aussi. Le président Bartolone a calmé le jeu, estimant sans doute que la minute de silence observée en début de séance était plus digne.

15h54: Les secours pas aidés par la météo

Si elle était bonne au moment du crash, la météo va se dégrader au fil des heures, donnant de la neige en hauteur dans la soirée, n'aidant pas la tâche déjà difficile des équipes de secours.

>> Notre éclairage: Comment intervenir dans cete zone montagneuse?

15h48: L'appareil avait subi une grosse révision à l'été 2013

L'A320 avait subi une grosse révision «à l'été 2013», a indiqué un dirigeant de la compagnie lors d'une conférence de presse. «Une visite de type C, soit une grande révision, avait eu lieu comme prévu à l'été 2013», a-t-il précisé. Selon Airbus, l'appareil, livré en 1991, avait accumulé 58.300 heures de vol.

15h46: Une caravane pédestre en route vers la zone

15h41: Cinq hélicoptères au-dessus de la zone

Les opérations de recherche, selon une source de la gendarmerie, sont menées par cinq hélicoptères (3 EC-145 et 2 Ecureuil). Sur le terrain, trois escadrons de gendarmes mobiles contrôlent l'accès et une centaine de gendarmes sont mobilisés pour l’enquête (identification des victimes, enquête judiciaire…).

15h35: Le roi Felipe VI est arrivé au ministère de l'Intérieur, accueilli à nouveau par François Hollande, pour y suivre la situation

15h30: Dur d'arriver sur la zone, dur aussi de la quitter

Selon BFMTV, dégager les corps prendra plusieurs jours, les hélicoptères n'étant pas capables de se poser près de la zone du crash, située à 1.500m d'altitude.

15h26: Airbus, constructeur de l'appareil accidenté, fait part de ses condoléances

«Nos pensées vont aux victimes et à leurs proches, mais aussi à nos collègues de la Lufthansa et Germanwings»

15h24:  «Les secours vont avoir du mal à accéder à la zone...»

Christine, internaute de 20 Minutes qui travaille dans une auto-école de Digne, à proximité de la route qui mène à Barcelonnette: «Je vois défiler des voitures de polices et de pompiers sur le boulevard Gassendi depuis ce matin. Des véhicules arrivent de partout, des Bouches-du-Rhône, du Var… Il y a à peu près 50 minutes de route pour accéder à la zone du crash, 30 minutes pour aller jusqu’à Prads, le dernier village. C’est une toute petite route et après, une zone de randonnée. Ils vont avoir du mal à y accéder.»

15h22: Manuel Valls n'écarte «aucune hypothèse»

«A ce stade, aucune hypothèse ne peut bien sûr être écartée», a dit le Premier ministre, précisant qu'une «cellule de crise pour (les familles des victimes) a été ouverte au ministère des Affaires étrangères».

15h19: Parmi les victimes, une classe d'élèves allemands

Une info tweetée par Bild et repérée par le JDD: une classe de seize élèves allemands et leurs deux profs se trouvaient dans l'avion qui s'est écrasé. Les adolescents étaient en échange scolaire.

15h16: Pour un témoin, «l'avion a tapé la falaise»

Témoignage recueilli sur le site de La Provence: «De là-haut, j'ai pu voir les débris. Il ne fait aucun doute pour moi, l'avion a tapé la falaise.»

>> La zone du crash est très difficile d'accès, on vous explique pourquoi en vidéo


Crash de l'A320: Les premières images du site... by 20Minutes

15h13: La liste des passagers pas encore dévoilée, eût égard aux familles des victimes

«Nous estimons qu'il y avait 67 Allemands à bord de l'avion mais nous devons encore vérifier. Nous avons la liste des passagers et nous allons la présenter aux familles des victimes». Il y aurait aussi 45 Espagnols, et aucun Français parmi les victimes.

15h12: «Rien d'anormal sur l'appareil»

«Il n'y avait rien d'anormal sur l'appareil, nous allons regarder l'historique de l'avion de ces dernières semaines mais pour le moment nous ne pouvons faire aucune spéculation», indique encore la compagnie aérienne, qui va travailler avec les autorités, les secours et Airbus pour «comprendre ce qu'il s'est passé exactement».

15h08: Un pilote expérimenté

Le pilote de l'appareil avait 6.000 heures de vol à son compteur sur des appareils Airbus, assure la Lufthansa. Il avait plus de dix ans d'expérience. Un autre pilote était à ses côtés dans le cockpit.

15h07: Perte d'altitude pendant huit minutes avant la perte de contact

La compagnie aérienne, dans une conférence de presse, a indiqué que l'A320 a atteint une hauteur de 3.800 pieds à 10h45, avant de décrocher et de perdre de l'altitude pendant 8 minutes. A 10h53, le contact avec l'appareil a été perdu alors qu'il était à 6.000 pieds. Puis l'avion s'est écrasé.

14h54: «Il n'y a plus besoin de secours, tout le monde est mort»

A leur tour, les secours ont confirmé qu'il n'y avait aucun survivant. «Il n'y a plus besoin de secours, tout le monde est mort», a déclaré à l'AFP un gendarme au Vernet, à quelques kilomètres des lieux où l'avion s'est écrasé, à 1.500m d'altitude, sous la tête du massif de l'Estrop, dans la vallée de la Blanche, loin de tout village.

14h47: «L'avion est complètement désintégré»

Selon le président du conseil général des Alpes-de Haute-Provence, interrogé par Les Echos, «l'avion est complètement désintégré, (...) les plus gros débris sont de la taille d'une voiture».

14h44: Il n'y a pas eu de message de détresse

L'équipage du vol Germanwings n'a pas émis de message de détresse. «L'équipage n'a pas émis de « mayday ». C'est le contrôle aérien qui a décidé de déclarer l'avion en détresse car il n'avait plus aucun contact avec l'équipage et l'avion», indique la Direction générale de l'aviation civile. «C'est la conjonction de la perte de contact radio et de la mise en descente qui a conduit les services de contrôle à déclencher la phase de détresse à 10h30 locales», a expliqué la DGAC, qui avait initialement indiqué avoir déclaré le vol en détresse à 10h47.

14h43: Survol de la zone en cercle

14h41: «Les lieux sont gelés pour le début de l'enquête»

Les lieux du crash sont gelés, annoncent les secours, pour que la scène soit préservée avant le début de l'enquête.

14h38: La compagnie aérienne allemande met en place un numéro vert

La compagnie low-cost Germanwings confirme que 144 passagers et 6 membres d'équipage se trouvaient à bord de l'appareil, et se dit «choquée et attristée». Un numéro vert a été mis en place pour les proches des victimes, le 0800 11 33 55 77.

>> TÉMOIGNEZ – Vous habitez près de Digne ou Barcelonnette? Vous êtes en ce moment à l’aéroport de Barcelone ou de Düsseldorf? Vous avez des infos à nous donner? Vous souhaitez témoigner? Contactez la rédaction en nous écrivant à contribution@20minutes.fr.

14h35: «Il est trop tôt pour spéculer sur les causes de ce crash», indique Merkel

La chancelière allemande, qui se dit «choquée», adresse ses pensées «à tous ceux qui ont perdu des proches» et associe la France et l'Espagne à la peine du peuple allemand. «Notre pays va apporter toute l'aide possible dans les aéroports concernés et sur le lieu du crash», afiirme-t-elle. Angela Merkel se rendra en France demain.

14h32: Des appareils survolent la zone du crash

Une source à la cellule de crise de la direction de la sécurité civile précise à 20 Minutes que deux hélicoptères de la securité civile, un super puma qui vient de Solenzara en Corse et un beechcraft survolent actuellement la zone du crash, d'environ un hectare.

14h22: Les secours mobilisés, mais l'accès est difficile

Le massif des «Trois-Evêchés» dans lequel s'est crashé l'A320 s'est enneigé, et les secours mettrons encore plusieurs heures à arriver sur les lieux. D'importants moyens de secours ont été engagés immédiatement, sapeurs-pompiers, gendarmerie, Samu, équipes médicales et moyens militaires. En plus des secours locaux, trois colonnes de pompiers partent des départements voisins (80 personnes par colonne) et trois escadrons de gendarmerie mobile sont engagés (70 par escadron).

14h15: 150 victimes

L'avion avait à son bord deux pilotes, quatre hôtesses et stewards et 144 passagers. Selon le ministre des Transports, il n'y a aucun survivant, le bilan est donc de 150 morts.

>> Le point sur ce que l'on sait, en vidéo ci-dessous


Crash d'un A320 en France: Ce que l'on sait by 20Minutes

14h07: «J'ai compris en le voyant que l'avion se crashait»

Sur BFMTV, un témoin affirme avoir aperçu l'avion alors qu'il était en train de tomber. «J’ai vu l’avion pendant deux-trois secondes, j’ai compris qu’il se crashait», affirme-t-il.

14h00: La zone du crash, dans les massifs des Alpes, rend les opérations de secours complexes. Tous les détails par ici

 

13h52: Un crash dans la même zone en 1953
La Provence rappelle qu'en 1953, un vol Paris-Saïgon s'est écrasé dans la même zone, en heurtant la cime du mont Cimet, faisant 42 morts.

 

13h51: Le panneau des arrivées à l'aéroport de Düsseldorf

13h50: Quelques photos des secours

 

13h45: Informations contradictoires sur la zone où se trouve la carcasse de l'appareil

On parlait d'un crash à 2700 mètres d'altitude. Mais une source à la cellule de crise dit que la carcasse de l'appareil se trouve à 1600 mètres.

 

13h44: Il y aurait 80 cm de neige sur le lieux du crash

 

13h43: La zone de crash s'étend sur 1 hectare et l'avion n'a pas explosé en vol
Une source à la Direction de la sécurité civile l'affirme à 20 Minutes

 

13h42: «Les secours ne pourront être apportés que dans quelques heures», rappelle Hollande car la «zone est particulièrement difficile d'accès»

 

13h39: «Il n'y aurait pas de victimes françaises», san «totale certitude», mais probablement des victimes turques, selon Hollande
François Hollande a précisé lors de cette conférence de presse commune avec le roi d'Espagne. il dit comprendre la décision du roi d'Espagne.

 

13h35: Le roi d'Espagne, qui vient d'arriver en France pour une visite d'Etat de trois jours, écourte sa visite et rentre en Espagne

Il vient de l'annoncer depuis l'Elysée et assure en avoir discuté avec François Hollande. De nombreux espagnols, une cinquantaine, figurent parmi les vicitmes.

13h34: En fait, l'A320 transportait 150 personnes: 144 passagers et 6 membres d'équipages, a rectifié Germanwings
 

13h33: Mariano Rajoy, le Premier ministre espagnol, annule tous  ses rendez-vous

13h32: Le député local et Bernard Cazeneuve se rendent sur place

 

13h31: Une autre compagnie low-cost envoie un message de solidarité

 

13h30: Le PS annule sa conférence de presse sur les départementales
«En raison du crash de l’A320 n’ayant fait aucun survivant, le Parti socialiste a décidé de reporter la conférence de presse par respect et solidarité pour les familles endeuillées», annonce un communiqué du parti.

 

13h27: Les contrôleurs aériens français renoncent à leur grève prévue à partir de mercredi
Le SNCTA, premier syndicat chez les contrôleurs aériens, qui avait déposé un préavis de grève de mercredi à vendredi, a décidé de suspendre son mouvement, en raison de «l'émotion» suscitée par le crash d'un A320 dans les Alpes de Haute-Provence. Suite au crash, les contrôleurs aériens renoncent à une grève prévue à partir de mercredi (syndicat).

13h25: Royal chamboule son agenda

 

13h22: Déjà 400 hommes mobilisés

 

13h20: «L'avion est passé à basse attitude …»

Un témoin, Fabrice, a raconté à RTL: «L'avion est passé à basse attitude … Là maintenant, ça fait une demi-heure, trois quart d'heure qu'il y a sans cesse des voitures de police, la gendarmerie, les pompiers, la préfecture qui montent … On voit les montagnes, là où ça s'est passé apparemment. Nous on est encore dans la plaine et de suite, ça fait un massif de montagne qui est à peu près à 3 000 mètres d'altitude. C'est vrai que l'avion était particulièrement bas … A vol d'oiseau, on est à 5 km de là où ça s'est passé…»

 

13h17: Angela Merkel «bouleversée» par le crash du vol Germanwings, annule «des rendez-vous»

C'est son porte-parole qui l'annonce

 

13h12: Germanwings change son logo après le drame

13h10: Terrible image, à l'aéroport de Düsseldorf

 

13h06: Personne ne s'est encore rendu sur place, seuls des hélicoptères ont aperçus des détails

Alain Vidalies, secrétaire d'Etat aux Transports, donne un peu plus de détails: «Il y a eu un appel de détresse enregistré à 10H47. Ce signal de détresse montrait que l'avion était à 5.000 pieds, dans une situation anormale». Peu après, «l'avion s'est écrasé dans le massif de l'Estrop. C'est une zone qui est enneigée, inaccessible par des véhicules, mais qui a pu être survolée par des hélicoptères». Pour autant, les conditions météorologiques «n'étaient pas spécialement mauvaises». «Nous n'avons pas plus d'indications», a-t-il conclu, avant de partir pour se rendre sur place.

 

13h04: Une majorité de passagers allemands qui rentraient de Palma de Majorque et Barcelone

D'après 20 Minutes Espagne, la grande majorité des passagers sont allemands. Il rentraient de Barcelone ou de Palma de Majorque. Il y aurait toutefois 46 passagers qui auraient un patronyme à consonance hispanique.

 

 

La mayoría de los 142 pasajeros que viajaban en el vuelo de Germanwings que se ha estrellado hoy en los Alpes son pasajeros alemanes que regresaban a sus casas tras pasar unos días en Barcelona y Palma de Mallorca, han informado los trabajadores de Swissport, compañía de "handling" que trabaja para la aerolínea alemana. Sin embargo, las primeras informaciones hablan de unas 46 personas con apellidos españoles.

Ver más en: http://www.20minutos.es/noticia/2413726/0/avion-estrella-cae/barcelona-alpes-franceses/germanwings/#xtor=AD-15&xts=467263
La mayoría de los 142 pasajeros que viajaban en el vuelo de Germanwings que se ha estrellado hoy en los Alpes son pasajeros alemanes que regresaban a sus casas tras pasar unos días en Barcelona y Palma de Mallorca, han informado los trabajadores de Swissport, compañía de "handling" que trabaja para la aerolínea alemana. Sin embargo, las primeras informaciones hablan de unas 46 personas con apellidos españoles.

Ver más en: http://www.20minutos.es/noticia/2413726/0/avion-estrella-cae/barcelona-alpes-franceses/germanwings/#xtor=AD-15&xts=467263

13h03: Il y aurait beaucoup d'Espagnols dans l'avion

 

 


 

 

 

13h02: Hollande a appelé Merkel pour lui exprimer «tout son soutien»
François Hollande a exprimé mardi son soutien à la chancelière Angela Merkel, qu'il a jointe au téléphone après le crash de l'A320. Le président a «exprimé tout son soutien» à la chancelière, tandis que l'ambassadrice d'Allemagne en France, Susanne Wasum-Rainer, se rendra sur les lieux du crash avec le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve, selon l'Elysée.

 

12h56: Germanwings va tenir une conférence de presse à 15h, près de l'aéroport de Cologne

12h54: Un peu plus de précision sur la zone du crash

La zone est vraiment au molieu des Alpes

12h53: Un dispositif de secours complexe pour une zone difficile d'accès
La zone du crash n'est seulement accessible que par les airs. D'après La Provence, pompiers des Bouches-du-Rhône s'organisent pour se rendre sur place. Dans le groupe, des membres du Groupe de reconnaissance et d'intervention en milieu périlleux (Grimp),  de spécialistes de l'éclairage, de la désincarcération et d'une équipe médicale.

 

12h51: «Nous espérons trouver des survivants», dit un dirigeant de la Lufthansa

?lang=fr

 

12h50: «Nous ne savons pas ce qu'il s'est passé», affirme la Lufthansa

?lang=fr

 

12h48: L'avion est descendu à une vitesse classique en vue d'un atterrissage d'après les experts de flightradar

 

12h47: Déjà 150 sapeurs-pompiers engagés

 

 

12h44: «Il n'y a aucun survivant», selon Alain Vidalies

Il s'agit du secrétaire d'Etat aux Transports, qui parle depuis la celulle de crise.

 

 

12h40: Hollande appelle à «la solidarité»

 

 

12h37: La météo était plutôt calme dans les Alpes

Mais en revanche l'avion a traversé une zone instable en Mediterrannée, d'après

12h36: Focus sur la compagnie low-cost Germanwings, qui appartient à Lufthansa

C'est par ici

 

12h32: La gendarmerie appelle à ne pas se rendre sur place pour n e pas «encombre les axes» de circulation

 

12h30: Ségolène Royal, Bernard Cazeneuve et le secrétaire d'Etat aux Transports Alain Vidalies se rendent sur place
Un communiqué de Manuel Valls l'annonce. Il précise: «Pour l'instant, nous n’avons pas d’information sur les circonstances de ce drame».

 

12h25: Pour tout comprendre de l'itinéraire et de la courbe d'altitude et de vitesse de l'A320

Visiblement, il descendait à une vitesse classique en vue d'un atterrissage

 

 

12h20: L'avion qui s'est écrasé avait 24 ans
Selon le site Planefinder, l'A320 qui s'est crashé avait 24 ans, ce qui est assez vieux pour un avion de ligne. Le matin du crash, il avait déjà fait un Düsseldorf-Barcelone.

 

12h15: Ce que l'on sait du crash, tout comprendre avec notre vidéo

 

12h14: Airbus est en train d'essayer de comprendre ce qu'il s'est passé

12h09: C'est le premier accident d'avion depuis le crash du Concorde en juillet 2000

 

12h09: Germanwings n'a pas d'information

 

12h07: Le crash a en effet eu lieu dans une zone difficile d'accès à 2700 mètres d'altitude

 

12h06: Bernard Cazeneuve se rend sur place immédiatement

 

12h03: «Il n'y aurait aucun survivant. C'est une nouvelle tragédie aérienne», a déploré ce mardi François Hollande
Il a indiqué qu'il allait prendre immédiatement contact avec Angela Merkel et le roi d'Espagne, en visite actuellement. «Une cellule de crise est constituée», a-t-il annoncé. Le chef de l'Etat a également signalé qu'il était attentif à «d'autres conséquences de l'accident» éventuelles car il s'agit «d'une zone difficile d'accès et nous ne savons pas si des habitations sont concernées».

 

12h: Une cellule de crise est ouverte chez Airbus
Pas de communication de l'entreprise pour l'instant, qui n'a pas d'information. Une cellule de crise est ouverte, a-t-on dit à nos journalistes. «Une équipe est envoyée sur place pour identifier les parties d’avion et assister les enquêteurs», a-t-on fait savoir à 20 Minutes.

 

11h55: Voici l'itinéraire prévu du vol et l'itinéraire réellement effectué

Ils sont très différents, on ne sait pas encore pour quelles raisons les pilotes n'ont pas suivi l'itinéraire prévu

 

11h54: Deux hélicoptères de la gendarmerie sur place, déjà des débris retrouvés
Deux hélicoptères de la gendarmerie ont survolé la zone près de Prads-Haute-Bléone, entre Digne-les-Bains et Barcelonnette (Alpes-de-Haute-Provence) et des débris ont déjà été repérés.

 

11h53: Eric Ciotti confirme que les pompiers se dirigent vers le lieu du crash

 

 

11h50: Réaction immédiate de la bourse: le titre Airbus perd 2% peu avant midi

 

 

11h48:  Le lieu exact de la localisation du crash serait le massif de la tête de l'Estrop

11h45: D'après i-Télé, l'avion s'était déclaré «en état de détresse» à 10h47

 

11h44: Il s'agit d'un vol Lufthansa opéré par Germanwings


 

11h43: Le lieu du crash

11h42: La DGAC confirme le crash de l'avion. Il y avait 142 passagers à bord, ainsi que 2 pilotes, 4 hôtesses et stewards.

 

11h40: Il s'agit du vol 4u9525, qui devait partir à 9h35 et arriver à 11h55

 

11h38: L'A320 est un avion pour les vols moyen courrier, qui peut transporter jusqu'à 174 personnes

 

11h35: D'après Europe 1, il s'agit d'un vol qui effectuait la liason entre Barcelone et Dusseldorf

 

11h30: Un A320 de la compagnie allemande Germanwing s'est écrasé ce mardi matin vers Digne

C'est le site de La Provence qui a le premier révélé cette information

Mots-clés :