Illustration du mauvais temps, de la pluie et des vents.
Illustration du mauvais temps, de la pluie et des vents. - Salvatore Di Nolfi/AP/SIPA

Les pompiers ont effectué dimanche plus de 750 interventions à cause du vent dans le Gard, le Vaucluse et les Bouches-du-Rhône, et plus de 13.000 foyers étaient toujours privés d'électricité dans la soirée sur ces trois départements, a-t-on appris auprès des secours et d'ERDF.

C'est dans le Gard que la situation était le plus critique avec 8.000 foyers privés de courant à 20h00. Les interventions des équipes d'ERDF étaient rendus difficiles par les rafales encore violentes dans la soirée, a indiqué le porte-parole d'ERDF pour ce département. Au plus fort de l'épisode, Météo France a enregistré des vents à quelque 140 km/h dans la région nîmoise.

Alerte orange

Lundi matin, le effectifs des techniciens ERDF seront portés à 260 hommes, avec des renforts des départements voisins, pour rétablir le courant chez les usagers gardois dans les meilleurs délais, a ajouté M. Queimando.

Dans les Bouches du Rhône, 4.100 foyers étaient toujours privés de courant à 20H00 dans la région d'Arles, tandis que dans le Vaucluse 1.400 foyers n'étaient pas rétablis, a indiqué à l'AFP la porte-parole d'ERDF, Hélène Doussaud.

L'alerte orange aux vents violents était maintenue dans cinq départements du Sud-est: Ardèche, Bouches-du-Rhône, Drôme, Gard et Vaucluse.

Des rafales à 140 Km/h

Dans le Gard, les pompiers sont intervenus 380 fois depuis dimanche matin pour des chutes d'arbres sur des voitures, ainsi que de tuiles et de divers objets sur la chaussée, principalement dans le centre de Nîmes. Une centaine d'interventions étaient en attente à 19H00.

Dans les Bouches-du-Rhône, c'est dans le pays arlésien et à la frontière avec le Vaucluse que se sont concentrées l'essentiel des 145 interventions relevées à 19H00, a indiqué le Codis 13, principalement pour des chutes d'arbres. Deux axes routiers étaient toujours coupés dans la soirée dans cette zone, a-t-on précisé.

Selon Météo-France, cet épisode de mistral violent devait perdre progressivement en intensité an cours de nuit de dimanche à lundi notamment en seconde partie de nuit.

Mots-clés :