Capture d'écran: Vue Google Maps de Béziers.
Capture d'écran: Vue Google Maps de Béziers. - Google Maps

Cinq Russes en possession d'importantes quantités d'explosif ont été interpellés lundi soir à Béziers, pour l'une, et à Saint-Jean-de-Védas, toujours dans l'Hérault, pour les quatre autres, a-t-on appris mardi auprès du procureur de la République de la ville, Yvon Calvet.

Les cinq suspects, d'origine tchétchène, ont été placés en garde à vue et des perquisitions ont eu lieu, a-t-on précisé de même source. Certains sont connus pour des faits de banditisme, a indiqué le parquet de Béziers lors d'une conférence de presse tenue mardi en fin d'après-midi.

A la recherche d'adresses

Le procureur a indiqué être «au début de l'enquête, on ne peut pas pour l'heure émettre d'hypothèse. Ce sont des Russes, inconnus des services antiterroristes. On ne sait pas si un attentat était prévu. L'un réside à Béziers, pour les autres, on ne sait pas. Des enquêtes sont en cours. Ils avaient des explosifs artisanaux.»

La piste de l'extrémisme religieux est pour l'heure écartée par les enquêteurs. «Nous sommes en dehors de tout contexte religieux radical», a ainsi indiqué le procureur.

Les charges explosives retrouvées sont importantes, a indiqué la police: «On a trouvé [dans un appartement de Béziers] suffisamment de matière pour faire beaucoup de dégâts.»

Mots-clés :