Attaques terroristes à Paris: Al-Qaida au Yémen revendique l'attentat... «Charlie Hebdo vit et vivra»...

LIVE Revivez tous les événements de la journée sur «20 Minutes»...

M.P et A.Ch.

— 

Le prochain numéro de Charlie Hebdo sous presse à Villabe près de Paris, le 13 janvier 2015

Le prochain numéro de Charlie Hebdo sous presse à Villabe près de Paris, le 13 janvier 2015 — Martin Bureau AFP

Les événements à retenir ce mercredi:

 

 

 

 

21h00: C'est la fin de ce live. Merci de nous avoir suivis.
20h30: Le Sénégal interdit la diffusion de Charlie Hebdo et Libération de mercredi

Le Sénégal a interdit mercredi la diffusion «par tout moyen» de l'édition du jour de l'hebdomadaire satirique français Charlie Hebdo et du quotidien français Libération qui publient une caricature du prophète Mahomet en Une.
20h16: «Charlie Hebdo vit et vivra», annonce François Hollande

«Charlie Hebdo était menacé depuis longtemps faute de lecteurs ; aujourd'hui il revit», a ajouté le chef de l'Etat lors de cette inauguration une semaine après l'attentat meurtrier contre l'hebdomadaire satirique. «On peut assassiner des hommes, des femmes, on ne tue jamais leurs idées, au contraire», a-t-il souligné
20h15: Charlie Hebdo, déjà 130.000 exemplaires commandés à l'international

130.000 exemplaires de Charlie Hebdo devaient arriver d'ici jeudi dans une trentaine de pays et dans les Dom-Tom, a indiqué son distributeur MLP (Messageries lyonnaises de presse), qui vise au total 300.000 commandes à l'étranger, en plus des quelque 4,7 millions distribués en France.
19h17: Ventes, dons: Plus de 10 millions d'euros pour Charlie Hebdo

En cumulant ventes, abonnements, dons et aide publique, Charlie Hebdo pourrait recueillir plus d'une dizaine de millions d'euros après l'attentat, une manne pour ce petit magazine qui fin décembre ne savait plus comment payer ses salariés. Imprimé à 5 millions d'exemplaires, vendus 3 euros pièce, le numéro de mercredi, s'il est intégralement écoulé, lui rapportera environ 8 millions d'euros. Le journal touchera en effet la totalité des recettes pour le premier million d'exemplaires (soit 3 millions d'euros), dans le cadre d'une grande opération de solidarité.

>>«Charlie Hebdo» a désormais plus de 120.000 abonnés. Lire l'article
18h47: Apologie du terrorisme: Relaxe d'un Grenoblois pour des propos tenus dans une entreprise


Un Grenoblois de 32 ans, poursuivi pour apologie d'actes de terrorisme pour avoir approuvé l'attentat contre Charlie Hebdo, a été relaxé mercredi par le tribunal correctionnel qui a estimé que ses propos tenus au sein d'une entreprise, n'étaient pas publics. Le prévenu de nationalité algérienne, établi depuis plus de 30 ans en France, a néanmoins été condamné à 6 mois de prison ferme pour port d'arme et menace de mort.

18h42: Dans un communiqué, l’Observatoire de la laïcité,  appelle à une accélération de la «mise en œuvre de ses précédents avis»

Ainsi, l’Observatoire de la laïcité préconise, notamment, la diffusion dans l’ensemble des administrations du rappel à la loi à propos de la laïcité et du fait religieux. Le recrutement, à côté des aumôniers des autres religions, d’aumôniers musulmans en milieu carcéral, l’augmentation de leurs moyens et l’instauration de «conseillers humanistes». Ou encore, le très large développement du service civique.
18h38: Selon M6, Amédy Coulibaly aurait accompagné Hayat Boumeddiene à Madrid le 1er janvier

Amédy Coulibaly aurait amené sa compagne Hayat Boumeddiene à Madrid le 1er janvier dernier dans un véhicule qu’il avait préalablement acheté. Il serait resté à Madrid avec sa compagne jusqu’au 2 janvier avant de reprendre la route pour la France, relève M6, d'après une source proche de l'enquête. La jeune serait, elle, partie le lendemain à Istambul. L'homme a-t-il vu quelqu’un dans la capitale espagnole? Sur cette question, les autorités françaises se sont rapprochées de leurs homologues espagnols, mentionne le site Internet.
18h20: «Papa, t’es là ? Tu m’entends ? Si t’es là, fais-moi signe... Envoie-moi un dessin»

>> La lettre de la fille de Wolinski à lire sur Elle.fr


18h14: Dans le Pas-de-Calais, 3.600 exemplaires de Charlie Hebdo ont disparu
 

Une palette dans laquelle se trouvaient pas moins de 3.600 exemplaires de Charlie Hebdo destinés aux habitants d'une partie du Pas-de-Calais, a disparu mercredi, a-t-on appris auprès des messageries lyonnaises de presse (MLP). «A priori, nous avons livré une palette complète», a indiqué MLP, selon qui la palette était «entièrement filmée» lors de son arrivée dans l'entreprise dépositaire qui, dans le cas contraire, aurait «légitimement et normalement» pu la refuser mais l'a acceptée.

18h00: Charlie Hebdo sera imprimé à 5 370 000 exemplaires et passe de 10.000 à 120.000 abonnés
 
17h52: Le parquet de Senlis ouvre une enquête sur des menaces proférées par des lycéens

Une enquête a été ouverte mercredi au parquet de Senlis (Oise) concernant des menaces en lien avec l'attentat contre Charlie Hebdo proférées par des lycéens, a indiqué le parquet. L'ouverture de cette enquête fait suite à la publication d'un article dans le quotidien Le Parisien daté de mercredi faisant état d'une agression physique et d'insultes de la part d'élèves du lycée professionnel Amyot d'Inville contre des jeunes scolarisés dans l'établissement voisin, le lycée général Hugues Capet.
Des jeunes auraient en fin de semaine dernière crié qu'ils allaient «continuer à buter du Charlie Hebdo» en direction d'élèves du lycée Hugues Capet, selon un lycéen cité par le Parisien. Lundi, un lycéen a été frappé par le même groupe de lycéens qui attendaient à la sortie de son établissement. Les insultes «n'étaient pas de façon ostentatoire, (...) la majorité des élèves des deux établissements ne font pas cet amalgame entre l'attentat et ces agressions», a insisté la proviseure du lycée Amyot d'Inville.
Les lycéens concernés ont été convoqués devant un conseil de discipline. «Le procureur de la République de Senlis indique qu'une enquête a été ouverte afin de vérifier ces informations, et, si elles étaient avérées, d'identifier et entendre les auteurs de ces agissements», a annoncé le parquet dans un communiqué
17h40: Une fresque «Tous Charlie» vandalisée à Nice

Une fresque réalisée par deux street-artistes niçois place Garibaldi, à Nice, au lendemain de l'attentat contre Charlie-Hebdo, a été vandalisée dans la nuit de mardi à mercredi. Cette fresque peinte sur cellophane, d'une dimension de trois mètres sur deux, représentait d'un côté un portrait de Gandhi accompagné de l'une de ses pensées, «un oeil pour un oeil et le monde entier finira aveugle», et de l'autre les douze victimes de l'attentat contre Charlie Hebdo.
Une autre oeuvre, sur la même place, a été épargnée. Ces deux fresques étaient disposées à quelques mètres de l'«Espace Charlie», un lieu de recueillement inauguré samedi sur cette place de Nice par l'association pour la démocratie à Nice (ADN) et où de nombreuses personnes viennent déposer des fleurs ou allumer des bougies. «C'est désolant mais en même temps pas très étonnant», a déclaré Teresa Maffeis, responsable de l'ADN, à l'origine de la création de cet «Espace Charlie». «Maintenant, j'en appelle aux autorités pour que la surveillance soit renforcée autour de cet espace. Pour l'instant, ce ne sont que des dégâts matériels, il ne faudrait pas que cela finisse mal», a-t-elle ajouté.
17h17: Une veillée ce dimanche avant lenterrement lundi en Martinique de la jeune policière tuée

Les obsèques de Clarissa Jean-Philippe, la jeune policière municipale assassinée par Amédy Coulibaly jeudi dernier à Montrouge (Hauts-de-Seine), se tiendront dimanche et lundi en Martinique. «Le corps de la jeune femme arrivera vendredi en Martinique. La veillée funèbre aura lieu dimanche soir à Sainte-Marie et son enterrement lundi après-midi» dans cette commune qui l'a vue grandir.
Les veillées funèbres sont «systématiques» dans les Antilles, a rappelé le directeur de cabinet de Serge Letchimy, président de la Région Martinique, qui est en contact direct avec la famille de la jeune femme, morte à l'âge de 26 ans. «Il y aura du monde» à ses obsèques, a-t-il assuré. La ministre des Outre-mer Georges Pau-Langevin se rendra dimanche en Martinique pour assister aux obsèques de Clarissa, a-t-on appris auprès de son entourage.
16h53: Des armes utilisées par les terroristes auraient été achetées en Belgique

Une partie des armes utilisées par les frères Kouachi et Amedy Coulibaly dans les attaques de Paris ont été achetées en Belgique, ont affirmé mercredi plusieurs médias belges. «La kalachnikov et le lance-roquettes utilisés par les frères Kouachi ont été achetés par Coulibaly aux alentours de la gare du Midi, à Bruxelles, pour moins de 5.000 euros», écrit le journal La Dernière Heure, citant «de très bonnes sources».
Le quotidien populaire ajoute que «le fusil mitrailleur de type Scorpio que possédait Amedy Coulibaly lors de la prise d'otage de la porte de Vincennes vient de Bruxelles», selon les mêmes sources. Interrogé par l'AFP, un porte-parole du parquet fédéral belge, chargé des questions de terrorisme, n'était pas en mesure de commenter ces informations dans l'immédiat.
 
16h47: Cérémonie d'hommage à Tignous ce jeudi à Montreuil

Une cérémonie d'hommage au dessinateur Tignous, tué dans les locaux de Charlie Hebdo le 7 janvier, aura lieu jeudi à 12h30 à l'Hôtel de ville de Montreuil en présence de Christiane Taubira, la ministre de la Justice. La cérémonie se prolongera au cimetière du Père Lachaise, à Paris, à 15h30.
 
16h45: Que ceux qui n'ont pas eu leur Charlie Hebdo se consolent...

Une version numérique sera disponible en ligne jeudi.
16h44: Les funérailles de Wolinski auront lieu ce jeudi à Paris

Les funérailles du dessinateur Wolinski, tué dans la fusillade qui a décimé la rédaction de Charlie Hebdo il y a une semaine, auront lieu jeudi à Paris dans la plus stricte intimité. Pour Wolinski, une crémation est prévue au cimetière du Père-Lachaise. Elle sera suivie de l'inhumation au cimetière du Montparnasse, selon les mêmes sources.
 
16h32: Le rythme de réduction des effectifs dans les Armées doit «être revu et adapté»

Lors des voeux aux Armées, François Hollande a annoncé que le rythme de réduction des effectifs dans les Armées serait «revu et adapté» compte tenu de la «situation exceptionnelle» créée par les récents attentats. «Je demande au ministre de la Défense (Jean-Yves Le Drian) de me faire des propositions d'ici la fin de la semaine, en tenant compte évidemment des nécessités budgétaires», a ajouté le chef de l'Etat. Il tiendra un Conseil de Défense sur cette question des effectifs mercredi et «prendra aussitôt la décision».

Il a également déclaré «continuer de regretter» que la communauté internationale n'ait pas agi «en temps voulu» en Syrie. «Nous devons soutenir ceux qui se battent en première ligne contre le djihadisme», a déclaré le Président de la république. Grâce au porte-avions Charles de Gaulle, «nous pourrons mener des opérations en Irak avec encore plus d'intensité», a ajouté François Hollande.
15h50: Le patriarche copte en Egypte «refuse» l'offense aux religions

Le patriarche des Coptes orthodoxes d'Egypte Tawadros II a affirmé mercredi «refuser» les nouveaux dessins représentant le prophète Mahomet dans Charlie Hebdo, les jugeant offensants. «L'insulte est refusée à n'importe quel niveau,» a indiqué le patriarche lors d'une conférence de presse, en réponse à une question au sujet des dessins du journal français. «L'insulte sur le plan personnel entre les hommes est refusée, et quand elle concerne les religions, ce n'est ni humain, ni moral, ni socialement (acceptable) et cela ne contribue absolument pas à la paix mondiale», a-t-il ajouté.
 
15h44: Le mufti de Jérusalem condamne une «insulte» aux musulmans

Le mufti de Jérusalem, la plus haute autorité religieuse dans les Territoires palestiniens, a dénoncé mercredi comme une «insulte» aux musulmans les nouveaux dessins représentant Mahomet dans Charlie Hebdo, tout en rejetant le recours à la violence. «Cette insulte a blessé les sentiments de près de deux milliards de musulmans dans le monde», a dit le grand mufti Mohammad Hussein dans un communiqué.
 
14h50: Un tribunal turc ordonne le blocage des sites internets qui reproduisent la une de Charlie Hebdo

La décision de blocage a été prise par un tribunal de Diyarbakir (sud-est) et vise «l'accès aux pages des sites internet qui publient aujourd'hui la première page de Charlie Hebdo», a précisé l'agence Anatolie. «Ceux qui méprisent les valeurs sacrées des musulmans en publiant des dessins représentant soi-disant notre prophète sont clairement coupables de provocation», a par ailleurs réagi sur Twitter l'un des vice-Premiers ministres du gouvernement islamo-conservateur au pouvoir à Ankara, Yalcin Akdogan.
 
14h43: Fluide Glacial ironise sur son prochain numéro

Dans un communiqué, le magazine Fluide Glacial donne quelques indications (à prendre au second degré) sur son prochain numéro:
«Compte tenu de l’actualité de ces derniers jours, et pour éviter les amalgames, Fluide Glacial renonce à publier son N° spécial Couscous Jambon. 
Dans son prochain numéro, en kiosque le 15 janvier, Fluide Glacial s’en prendra exclusivement à la communauté asiatique.
Merci de votre compréhension.»


 
14h39: La Police nationale remercie les Français pour leur soutien


 
14:00: Apologie du terrorisme: Taubira demande aux parquets «réactivité» et «fermeté»
 

«Dans ces moments où la Nation doit montrer son unité, les propos ou agissements répréhensibles, haineux ou méprisants, proférés ou commis en raison de l'appartenance à une religion doivent être combattus et poursuivis avec la plus grande vigueur», affirme notamment la garde des Sceaux dans une circulaire sur «les infractions commises à la suite des attentats» de la semaine dernière, adressée lundi aux procureurs et procureurs généraux.

13h40: Les enchères ne cessent de grimper pour le numéro de Charlie Hebdo

Des offres ont été mises en ligne sur eBay dès mardi, avant de connaître une forte poussée mercredi, et les prix de mise en vente ne cessaient d'augmenter, atteignant à l'«achat immédiat» jusqu'à 100.000 euros, telle l'offre de l'utilisateur «fast-deliv». Le prix de vente en kiosque est de 3 euros. Le vendeur précise qu'il s'agit d'un journal qui «semble neuf, mais ayant déjà été lu» et propose une «livraison dans le monde entier».
13h25: Le pronostic vital du joggeur blessé à Fontenay-aux-Roses n’est plus engagé
 
Le pronostic vital du joggeur blessé par balles dans la soirée du mercredi 7 janvier à Fontenay-aux-Roses (Hauts-de-Seine) «n'est plus engagé», a-t-on appris mercredi auprès du maire de Palaiseau (Essonne), où réside la victime. «La maman, en état de choc, m'a appelé brièvement lundi soir pour me dire que le pronostic vital de son fils n'était plus engagé», a indiqué le maire. «Mais plusieurs opérations lourdes doivent encore être réalisées, il faut donc rester prudent», a ajouté l'élu.
 
Le joggeur, âgé de 32 ans, a été touché à une jambe et dans le dos par des tirs d'arme automatique, alors qu'il courait vers 20h30 sur la promenade de la Coulée verte. L'homme s'est alors réfugié vers un pavillon proche pour demander de l'aide à des voisins. Son agresseur, qui a pris la fuite à pied, est toujours recherché. L'enquête, d'abord confiée au parquet de Nanterre, est désormais sous la responsabilité de la section antiterroriste du Parquet de Paris, pour «tentative d'assassinat en relation avec une entreprise terroriste».
 
13h05: L'hommage national aux victimes dépendra «du souhait des familles»
 
Le porte-parole du gouvernement, Stéphane Le Foll, a indiqué mercredi que la tenue de l'hommage national aux familles des victimes des attentats prévu la semaine prochaine aux Invalides dépendrait du «souhait des familles». «Le principe sur ce sujet, ce sera le respect du souhait des familles», a-t-il répondu à une question sur le fait que certaines familles des victimes ne semblaient pas vouloir un tel hommage. «Chaque famille a des souhaits qu'elle a exprimés. Nous sommes soucieux de respecter profondément le souhait des familles». Il y aura «un respect total des souhaits des familles», a-t-il dit.
 
12h50: Le chef de la diplomatie iranienne appelle au «respect» mutuel
 
Le chef de la diplomatie iranienne Mohammad Javad Zarif a appelé au «respect» mutuel des uns par les autres, interrogé à Genève par les journalistes sur les attentats terroristes en France et la sortie d'un nouveau numéro de Charlie Hebdo avec des caricatures du prophète. «Nous pensons que le caractère sacré (des valeurs) a besoin d'être respecté et tant que nous n'apprendrons pas à nous respecter les uns par les autres cela sera très difficile dans un monde avec les points de vue différents, des cultures différentes», a dit Mohammad Javad Zarif.
 
12h44: Libération aussi en rupture de stock

Les Français ont visiblement suivi l'appel de Luz, qui conseillait ce mardi d'acheter Charlie Hebdo et un autre journal: Libération est épuisé à midi et sera réimprimé dans l'aprés-midi.




 
12h43: Ca veut dire quoi, pour vous, «Je suis Charlie»?



 
12h40: De faux dessins originaux vendus sur eBay

Attention, après les enchères sur les numéros de Charlie Hebdo, de faux originaux circulent sur les sites de vente en ligne.
12h38: 54 procédures ont été ouvertes pour «apologie du terrorisme» depuis les attentats
 
Cinquante-quatre procédures judiciaires ont été ouvertes pour «apologie du terrorisme» depuis l'attentat à Charlie Hebdo la semaine dernière, a indiqué mercredi à l'AFP le ministère de la Justice.
Par ailleurs, sur la même période, quinze procédures ont été ouvertes pour des tags et dix pour des dégradations «par arme, incendie ou explosition» sur des mosquées et des lieux de cultes musulmans.
Onze procédures ont été enfin ouvertes pour des tracts et des propos anti-musulmans, dix-neuf pour des infractions commises contre les forces de l'ordre et quatorze pour des cyber-attaques, a-t-on précisé de même source.
 
12h28: Des dispositifs d'amélioration du renseignement seront présentés en Conseil des ministres le 21 janvier

Le gouvernement présentera mercredi prochain en Conseil des ministres les «éléments d'amélioration des dispositifs de renseignement, d'écoute, des renseignements pénitentiaires et de la mobilisation de la défense», a annoncé mercredi le porte-parole du gouvernement, Stéphane Le Foll. Les ministres de l'Intérieur, de la Justice et de la Défense présenteront une communication en ce sens lors du prochain Conseil.
Par ailleurs, les ministres et secrétaires d'Etat seront réunis jeudi 22 janvier à Matignon pour un «travail plus en profondeur, à la fois sur la question éducative, sur les grandes questions posées sur le vivre-ensemble et la société et l'ensemble de la politique de la ville», a précisé le porte-parole à l'issue du Conseil des ministres.
 
12h24: 1.500 musulmans philippins manifestent contre les caricatures

Environ 1.500 personnes ont manifesté mercredi dans l'une des principales villes à majorité musulmane des Philippines contre les caricatures du prophète Mahomet publiées par Charlie Hebdo. Des hommes politiques locaux, des étudiants et des femmes au visage voilé se sont rassemblés sur la place principale de Marawi, dans le sud de l'archipel. Certains avaient le poing levé tandis qu'un poster de Charlie Hebdo a été brûlé.
«Ce qui s'est produit en France, la tuerie de Charlie Hebdo, est une leçon morale au monde pour qu'il respecte l'ensemble des religions et en particulier l'islam», a déclaré un des organisateurs de la manifestation. «La liberté d'expression ne va pas jusqu'aux insultes contre le plus grand et noble prophète d'Allah».
 
12h14: Les Parisiens à la recherche de Charlie

Ce mercredi matin, les Parisiens ont pu s'adonnner à leur loisir favori, faire la queue, pour acheter Charlie Hebdo.


 
12h12: Le dessinateur Cabu a été inhumé à Châlons-en-Champagne dans l'intimité

Le dessinateur Jean Cabut, dit Cabu, tué le 7 janvier dans l'attentat contre Charlie Hebdo, a été inhumé dans l'intimité, mercredi, dans sa ville natale de Châlons-en-Champagne, a constaté un journaliste de l'AFP. Cabu, 76 ans, laisse derrière lui, après 60 ans de carrière, plus de 35.000 dessins, qui font de lui l'un des plus grands caricaturistes français.
12h02: Plus de 5 millions de #JesuisCharlie sur Twitter

Le journal Libération a publié une infographie comparant les occurences des hastags utilisés sur Twitter entre le mercredi 7 janvier et le mardi 13 janvier vers 14h.
On recense 5.011.230 #JesuisCharlie, 199.992 #JesuisAhmed, mais aussi 61.956 #JenesuispasCharlie, qui devancent les 57.940 #JesuisJuif. On compte également 38.231 #JesuisKouachi et 5.943 #JesuisCoulibaly.
 
11h56: Des photos pédopornographiques avaient été retrouvées chez Chérif Kouachi en 2010, rappelle le Canard enchaîné



 
11h55: Jean-Christophe Cambadélis réclame un «pacte national de combat contre le terrorisme dans le respect républicain»

Jean-Christophe Cambadélis, premier secrétaire du Parti socialiste, a appelé mercredi «de ses voeux» un «pacte national de combat contre le terrorisme dans le respect républicain». Ce pacte doit être «républicain dans le sens français du terme, pas américain», a-t-il ajouté lors de ses voeux à la presse, affirmant par ailleurs que la France, «depuis la séance d'hier après-midi à l'Assemblée nationale» était «quasiment dans l'union sacrée».
 
11h48: Manuel Valls a eu son Charlie Hebdo


 
11h33: Cent exemplaires de Charlie Hebdo écoulés en 5 minutes à Lille

Robert  s’est levé à 4h30 du matin pour venir de Belgique, le directeur du Furet du Nord distribue les exemplaires de Charlie Hebdo lui-même, un par un.
>> A lire : Le numéro «des survivants» épuisé en cinq minutes au Furet du Nord, à Lille
 
11h23: Une vendeuse de journaux insultée à Dijon

Un kiosque a dû être évacué ce mercredi à Dijon après que des clients ont insulté la vendeuse, qui était à court d'exemplaires de Charlie Hebdo.
11h15: Une cinquantaine de procédures ont été ouvertes pour apologie du terrorisme

Selon des chiffres communiqués par le ministère de la Justice au Monde, plus de cinquante procédures sont en cours pour apologie du terrorisme.
 
10h49: La vidéo d'Aqpa revendiquant l'attentat a été retirée du Web

La vidéo dans laquelle on voyait Nasser Ben Ali al-Anassi, l'un des dirigeants d'Aqpa, revendiquer les attentats à Paris a été retirée de Youtube.
20 Minutes a eu le temps de la regarder: on y voit, pendant 11 minutes, le représentant d'Aqpa remercier les terroristes et appeler «la jeunesse musulmane» à contribuer à venger les actes commis contre les musulmans dans le monde entier.
Dans la vidéo, des images des frères Kouachi sortant de Charlie Hebdo mercredi 7 janvier, après la tuerie, sont diffusées en fond d'écran. On y voit aussi plusieurs fois le visage d'Oussama Ben Laden.
10h43: Patrick Pelloux alerte contre les fausses collectes au profit de Charlie Hebdo


 
10h19: Al-Qaïda dans la péninsule arabique (Aqpa) revendique l'attentat

Dans une vidéo mise en ligne mardi, Aqpa, la branche d'Al-Qaïda basée au Yémen, revendique l'attentat de Paris et félicite les frères Kouachi: Nasser Ben Ali al-Anassi, l'un des dirigeants d'Aqpa, y déclare que «Les héros ont été missionnés, ils ont promis et ils ont réussi».
L'attaque a été menée sur ordre de Ayman al-Zawahiri, le successeur d’Oussama Ben Laden à la tête d’Aqpa: «Nous tenons à préciser à l'intention de la nation musulmane que ce sont nous qui avons choisi la cible, financé l'opération et recruté son chef», a déclaré dans une vidéo l'un des chefs d'Al-Qaïda au Yémen, Nasser ben Ali al-Anassi.
10h07: L'Etat islamique juge «extrêmement stupide» la publication de nouvelles caricatures de Mahomet

La radio de l'organisation Daesh a jugé mercredi «extrêmement stupide» la publication de nouvelles caricatures de Mahomet par Charlie Hebdo. «Charlie Hebdo a de nouveau publié des caricatures portant atteinte au prophète et cela est un acte extrêmement stupide», a dit la radio al Bayane de l'EI, qui contrôle de larges pans de territoire en Irak et en Syrie.
10h: Charlie Hebdo épuisé dans tous les points de vente de France

Les kiosques et magasins de presse seront réapprovisionnés dans la journée ou dès jeudi, a indiqué l'Union nationale des diffuseurs de presse.
9h59: Un présumé jihadiste en comparution immédiate pour menaces de mort sur un policier

Un jihadiste présumé, déjà mis en examen et placé sous contrôle judiciaire, doit être jugé mercredi en correctionnelle en comparution immédiate pour avoir menacé de mort un policier à Elbeuf (Seine-Maritime), a-t-on appris mercredi de source judiciaire.
Récemment converti à l'islam, cet homme de 23 ans, a été placé en garde à vue et doit être déféré mercredi devant le parquet de Rouen puis être jugé en comparution immédiate en début d'après-midi, devant le tribunal correctionnel, a-t-on précisé. «Le comportement de cet homme n'est pas tolérable», a estimé le procureur-adjoint Jean-Claude Belot. Il devrait être poursuivi pour «outrage», «menaces de mort» et peut-être «apologie du terrorisme». Les faits se sont produits mardi, à proximité du commissariat d'Elbeuf et de la Caisse d'allocations familiale où une altercation a eu lieu entre cet homme et un policier.
 
9h52: L'Iran condamne la couverture «insultante» du magazine Charlie Hebdo

L'Iran a condamné le «geste insultant» de Charlie Hebdo qui publie mercredi en couverture un dessin représentant le prophète Mahomet, estimant que ce dessin «porte atteinte aux sentiments des musulmans». «Nous condamnons le terrorisme partout dans le monde (...) mais dans le même temps nous condamnons ce geste insultant de l'hebdomadaire», a affirmé la porte-parole de la diplomatie iranienne, Marzieh Afkham. Le dessin «porte atteinte aux sentiments des musulmans» et «il peut relancer un cercle vicieux de terrorisme», a-t-elle ajouté.
 
9h50: Un journal d'opposition turc reproduit des pages de Charlie Hebdo
Le quotidien d'opposition turc Cumhuriyet publie, après un dernier contrôle nocturne de la police, quatre pages du premier numéro de l'hebdomadaire satirique français Charlie Hebdo. Entièrement traduites en turc, ces quatre pages, distribuées dans un cahier central intégré au journal, reprennent l'essentiel des articles et des caricatures de Charlie, y compris sa Une représentant le prophète Mahomet mais en page intérieure.
 
9h45: Hidalgo diffuse une carte de tous les kiosques parisiens
C'est peut-être déjà trop tard mais la maire de Paris donne un coup de pouce aux Parisiens qui aimeraient trouver Charlie Hebdo.
 
9h40: Une vidéo des files d'attentes un peu partout en France

 
 
9h30: Un kiosque cambriolé dans le Rhône
Un de nos internautes nous signale un cambriolage de kiosque dans le Rhône, à Messimy.
 
9h22: Le numéro du jour déjà en vente sur eBay

Des exemplaires de Charlie Hebdo s'écoulent déjà sur eBay.

 
9h18: Charlie Hebdo sera retiré pour atteindre 5 millions d'exemplaires

Déjà 800.000 exemplaires vendus à 9h ce matin. De nouveaux tirages seront faits pour atteindre 5 millions d'exemplaires. Ils seront distribués à raison d'environ 500.000 exemplaires par jour, ce qui permettra à tous les kiosques qui le demandent d'être réapprovisionnés.
9h00: 4 personnes arrêtées porte de Vincennes pour avoir crié «Morts aux flics»
«Morts aux flics, mort à Charlie Hebdo». Pour avoir crié ce slogan devant le supermarché casher de la porte de Vincennes, quatre hommes ont été arrêtés mardi, rapporte RTL. Ils sont toujours en garde à vue.

 
8h56: Un quatrième homme identifié
Les enquêteurs ont identifié un 4ème homme, un complice d'Amedy Coulibaly, selon le Parisien. D'après le journal, les enquêteurs l'ont identifié après avoir trouvé la planque de l'auteur de la prise d'otage de la porte de Vincennes.



 

8h50: Dieudonné a été placé en garde à vue mercredi matin vers 7 heures pour apologie d'actes terroristes selon i-télé
Dieudonné a été placé mercredi en garde à vue à Paris dans le cadre d'une enquête pour «apologie du terrorisme», a-t-on appris de source judiciaire. Le parquet de Paris avait ouvert cette enquête lundi après que Dieudonné avait déclaré «je me sens Charlie Coulibaly», dans la foulée des attentats ayant visé Charlie Hebdo et un supermarché juif, où Amédy Coulibaly avait pris des clients en otages. Quatre d'entre eux ont été tués.
 

8h10: Un des dessins de Charlie Hebdo
?lang=fr
 
8h10: Charlie Hebdo déjà sur eBay

 
8h00: L'épouse de Tignous témoigne
Sur RTL, Chloé , l'épouse du dessinateur Tignous témoigne: «Avant que ce soit Tignous qui soit mort, c'est mon mari qui est mort, le père de mes enfants, l'amour de ma vie, confie avec émotion Chloé. J'ai jamais pensé qu'il serait assassiné. Qu'il soit mort pour ça, les gens nous disent que ce n'est pas possible. Si les gens sont capables de se mobiliser autant, alors peut-être que mes enfants et les enfants de Tignous n'auront plus à vivre ça : alors oui ça me rend heureuse et forte pour l'avenir et pour eux. Alors maintenant, il ne faut pas que ça retombe»
7h45: La ministre de la Culture exprime son «très fort soutien» à Charlie Hebdo et son «impertinence»

 
7h30: 87% des Français fiers d'être Français
Quatre-vingt-sept pour cent des sondés se déclarent «fiers d'être français» après les mobilisations massives qui ont suivi les attentats, dans un sondage Odoxa publié mercredi dans Le Parisien.
 

7h15: Quasiment plus de Charlie Hebdo

Partout en France, les kiosques sont pillés en quelques minutes de leurs exemplaires de Charlie Hebdo. Plus de détails à lire ici. 

Un petit exemple de file d'attente, ici, à la station de métro Goncourt, dans le 11e: