Après l'attaque terroriste pérpétrée contre Charlie Hebdo, de nombreux internautes diffusent de fausses informations.
Après l'attaque terroriste pérpétrée contre Charlie Hebdo, de nombreux internautes diffusent de fausses informations. - 20Minutes

Plus c'est gros, plus ça passe. Moins de 48 heures après l'attaque terroriste pérpétrée contre Charlie Hebdo, qui a coûté la vie à douze personnes, de nombreux internautes diffusent de fausses informations, le plus souvent pour tenter de justifier l'horreur. Petit florilège.

1. Des médias, dont 20 Minutes, informés trop rapidement

Peu avant 11h39, deux journalistes de 20 Minutes repèrent sur Twitter des messages faisant état de «coups de feu» dans le XIe arrondissement de Paris sur Twitter. Ils font immédiatement remonter l'information à l'ensemble de la rédaction, comme en atteste la capture ci-dessous.

Rapidement, plusieurs tweets évoquant la proximité du siège de Charlie Hebdo des lieux a poussé 20 Minutes à contacter le journal par téléphone.

Sous le choc, un salarié nous a confirmé qu'une attaque venait d'être perpertré contre des membres du journal satirique avant d'ajouter, précisemment en ces termes: «C'est un véritable massacre. Il y a des morts.»

2. Le selfie de François Hollande
 

François Hollande n'a pas réalisé de selfie à son arrivée sur les lieux de la fusillade. Une rapide recherche sur Internet démontre un montage grossier. 

La pose du chef de l'état est, en réalité, extraite d'une photo réalisée lors des dernières journées de célébration du 11 Novembre à Paris.

3. Houellebecq avait prédit l'attentat

Michel Houellebecq fait à nouveau parler de lui. Il aurait cette-fois ci prédit dans son dernier livre Soumission, l'attentat contre Charlie Hebdo.

Petit problème, le montage a été revendiqué par des membres du site satirique NordPress, précisemment pour se moquer «de tous les idiots complotistes qui démarrent leurs idioties». 

Une petite recherche par occurrence sur la version numérique du livre de l'écrivain français confirme que le passage en question n'existe pas.

4. «Le policier est vivant, il n'y a pas eu de sang»

 

Une vidéo montrant la froide exécution d'un policier à terre continue de circuler sur Internet. «Le policier est déjà blessé, il se tourne dans tout les sens, ils l’exécutent mais aucune trace de sang? Louche» s'interroge AsapBelly sur Twitter.

Pourtant, Ahmed Merabet a bien trouvé la mort mercredi matin. D'autant plus que des photos montrant des traces de sang, sur le trottoir sont trouvables sur Internet, comme le rappelle l'Express.


5. Des rétroviseurs noirs, puis blancs

 

Selon des internautes, le véhicule utilisé par les terroristes ne serait pas le même que celui retrouvé rue de Meaux quelques heures après. La preuve? Les rétroviseurs ne seraient pas de la même couleur.

C'est le journaliste Eric Bergerolle qui leur répond sur le site de Challenges.

«Les conspirationnistes croient voir un rétroviseur noir. C'est un simple jeu de lumière qui assombrit la surface chromée. Un autre cliché montrant le flanc gauche de la voiture laisse clairement voir un rétroviseur chromé» affirme-t-il.

6. «Des journalistes portant des gilet pare-balles, c'est bizarre»

 

Sur les images filmées lors de l'attaque à Charlie Hebdo par des membres de l'agence Premières Lignes, on distingue un journaliste portant un gilet pare-balles.

Il n'y a rien d'anormal à cela, la plupart des rédactions possèdent ce type d'équipement dans leurs locaux. C'est d'ailleurs le cas dans ceux de la rédaction de 20 Minutes, à Paris.

Mots-clés :