Infographie Ide.
Infographie Ide. - IDE

La traque des frères Kouachi, les deux individus suspectés d'être les auteurs de l'attentat à Charlie Hebdo mercredi, s'est déplacée ce jeudi au nord-est de Paris, à environ 60 km de la capitale dans une zone large d'une vingtaine de kilomètres en Picardie.

>> Suivez la traque en direct

Un important dispositif de policiers du RAID et de gendarmes du GIGN a été déployé aux alentours de Crépy-en-Valois (Oise) en début d'après-midi.

Uniquement des témoignages

Dans la matinée, les deux suspects ont été aperçus dans une station-essence sur la commune de Villers-Cotterêts (Aisne). Des sources policières ont indiqué à 20 Minutes qu'un témoin avait raconté que les deux individus, lourdement armés, avaient «braqué» le commerce.

Les deux hommes sont «cagoulés, avec kalachnikov et lance-roquettes apparentes». Et circulent à bord d'une Clio grise ou blanche avec de fausses plaques.

Une information à prendre avec précaution a par ailleurs précisé une autre source, expliquant qu'elle ne reposait «que sur des témoignages».

«Déploiements de forces»

Des hélicoptères survollaient en début d'après-midi la zone. Les autorités procèdent à des «déploiements de force ici ou là», a reconnu une proche des opérations. Mais «ils ne sont pas forcément significatifs». «On prend toutes les précautions», a assuré cette source.

Des journalistes sur place rapportent une situation extrêmement tendue sur place avec le déploiement de véhicules blindés impressionnants, notamment d'un HARAS (Système d’Assaut et de Sauvetage à Hauteur Réglable), un système d’assaut des plus complets.

Par ailleurs, aux abords de la capitale, toutes les portes sont surveillées par les policiers et les militaires, appelés en renfort par le ministère de la Défense.

Mots-clés :