Le préimètre autour de la mosquée a été sécurisé.
Le préimètre autour de la mosquée a été sécurisé. - Ouest-France

Est-on devant une réaction après la tuerie qui a eu lieu mercredi à Charlie Hebdo ou face à des actes isolés? Des attaques se sont multipliées contre des lieux de culte et des personnes depuis la fusillade de mercredi. Dans ce contexte, la chancellerie a diffusé en fin de journée une circulaire demandant aux juridictions de faire remonter les signalements d'actes islamophobes qui pourraient survenir.

20 Minutes fait le point sur ces attaques.

  • Une explosion à proximité d'une mosquée à Villefranche-sur-Saône, dans le Rhône

Une explosion d'origine criminelle a eu lieu vers 6 heures ce jeudi matin à proximité de la mosquée de Villefranche-sur-Saône (Rhône), dans un kebab, selon une source policière proche de l'enquête interrogée par 20 Minutes. La vitrine du restaurant voisin du lieu de prière a été soufflée par l'explosion, au 249 rue de la Quarantaine.

Selon des informations du Progrès, il n'y a pas de blessé. Le quartier a été bouclé par la police. Les pompiers, joints par 20 Minutes, ont confirmé l'événement, mais se refusent à donner tout autre détail. La police judiciaire est chargée de l'enquête. «Aucune hypothèse n'est privilégiée» sur l'origine de cet acte, selon le le procureur de la République à Villefranche-sur-Saône, Grégoire Dulin, dans l'attente d'éléments de la police scientifique.

«C'est lié a priori à la situation dramatique» de Paris, a estimé le député-maire UMP de la ville, Bernard Perrut. «Une telle situation est inquiétante et bouleversante et m'amène à lancer un message de cohésion, d'unité et de respect dans cette période douloureuse que traverse la France», a ajouté l'élu qui a demandé la protection de la mosquée.

>> Plus d'informations dans notre article: «Explosion d'origine criminelle à proximité d'une mosquée à Villefranche-sur-Saône»

  • Des grenades dans la cour d'une mosquée au Mans, dans la Sarthe

Ce jeudi matin, trois grenades d'exercice, dites grenades à plâtre, ont été lancées dans la nuit de mardi à mercredi dans la cour de la mosquée des Sablons au Mans (Sarthe), indique Ouest-France.

>> Attaque à Charlie Hebdo: Suivez en direct, ce mercredi, tous les évènements et les réactions 

L'une d'elles a explosé sans faire de dégâts majeurs, selon le parquet. Il n'y a pas de blessé ni de revendication. La route a été bloquée par la police. Un impact de balle a été relevé sur une fenêtre. Un périmètre de sécurité a été établi autour du lieu de culte. Il n'y a pas eu d'interpellation.

  • Des coups de feu en direction d'une salle de prière à Port-la-Nouvelle, dans l'Aude

Par ailleurs, à Port-la-Nouvelle (Aude), un ou plusieurs coups de feu ont été tirés en direction d'une salle de prière musulmane, vers 20H00, une heure environ après la fin de la prière, alors que la salle était vide, a précisé le parquet de Narbonne, ajoutant que l'arme utilisée était un «pistolet à grenailles».

  • Des coups de feu en direction d'une voiture à Caromb, dans le Vaucluse

Une voiture appartenant à une famille de confession musulmane a été visée mercredi soir par balles dans une rue de Caromb (Vaucluse), rapporte Le Figaro. Il n'y a pas eu de blessés.

  •  

Tag haineux sur la mosquée de Poitiers

Un suspect a été interpellé dans la nuit de mercredi à jeudi après avoir tagué «Mort aux Arabes» sur le grand portail de la mosquée de Poitiers, selon une source judiciaire. Le recteur de la mosquée, l'imam Boubaker El Hadj Amor, a déposé plainte pour ce tag haineux, qui a été effacé peu de temps après sa découverte et dont il ne restait plus aucune trace jeudi matin.

Le suspect s'est excusé et dit avoir été «bouleversé» par l'attentat contre Charlie Hebdo et agi sous l'emprise de l'alcool [1,76 gr d'alcool dans le sang selon le procureur], a annoncé jeudi le parquet. Une enquête a été ouverte pour provocation à la haine raciale et religieuse et dégradations légères par inscription.

Mots-clés :