Le siège du journal Charlie Hebdo a été visé ce mercredi par des tirs d'armes automatiques.
Le siège du journal Charlie Hebdo a été visé ce mercredi par des tirs d'armes automatiques. - William Moline

Le siège du journal Charlie Hebdo a été visé ce mercredi par des tirs d'armes automatiques, a appris 20 Minutes auprès d'un salarié du média. Selon les premiers éléments, deux hommes cagoulés et vêtus de noir auraient pénétré dans le siège du journal avant de faire feu à la kalachnikov.

>> Suivez en direct les événements de la journée par ici


Attaque meurtrière à Charlie Hebdo par 20Minutes

Sur place à la mi-journée, François Hollande a confirmé le bilan qui fait état de douze morts et trois blessés qui sont «dans une situation d'urgence absolue», selon le chef de l'Etat. «C'est un véritable massacre. Il y a des morts», avait confirmé, peu avant la déclaration du président de la République, un salarié de Charlie Hebdo joint par téléphone par 20 Minutes. Un policier fait partie des victimes décédées. Selon le procureur de la République sur place, il y a une vingtaine de blessés au total.

«Pourchassés aussi longtemps que nécessaire»

Les assaillants sont parvenus à prendre la fuite. Pourchassés par les policiers de la BAC, avec qui des coups de feu ont été échangés, ils auraient renversé un piéton du côté de la place du Colonel-Fabien (Paris, 19e) avant de s'enfuir par la porte de Pantin. A la mi-journée, ils étaient toujours en fuite. «Ils seront pourchassés aussi longtemps que nécessaire pour qu'ils puissent être jugés et condamnés», a indiqué le chef de l'Etat qui a parlé d'attentat terroriste.

>> Décryptage: Ce que l'on sait de l'attaque 

Face à l'ampleur du choc et la violence de l'attaque, François Hollande a annoncé qu'il réunira à 14h à l'Elysée tous les ministres concernés «par la protection de tous les lieux où de mêmes actes pourraient être renouvelés». Le plan vigipirate a été augmenté au niveau «vigipirate attentats», le niveau maximum, dans toute l'Ile-de-France. «La France est dans une situation de choc. Il faut faire bloc. Montrer que nous sommes un pays uni», a conclu François Hollande. 

>> Le plan vigipirate «Alerte attentat», qu'est ce que c'est?

Le chef de l'Etat devrait d'ailleurs faire une déclaration officielle depuis l'Elysée à 20h.

Mots-clés :

  • Aucun mot-clé