Trois-quarts des Français ont déjà tapé leur nom dans un moteur de recherche

INTERNET Les jeunes sont les plus adeptes de cet égo-surfing, mais les seniors ne sont pas en reste...

20 Minutes avec AFP

— 

Une adolescente devant son ordinateur. Illustration.

Une adolescente devant son ordinateur. Illustration. — VALINCO/SIPA

Près de trois-quarts de Français (71%) ont déjà tapé leur nom dans un moteur de recherche, notamment pour protéger ou valoriser son identité numérique, selon une étude Ipsos, rendue publique mardi. Réalisée pour le compte de Bing, le moteur de recherche de Microsoft, cette étude montre que «71% des Français utilisateurs d'Internet se sont déjà recherchés» sur le web et que «28% le font plus d'une fois par an».

Une marque qu'il s'agirait de protéger et valoriser

Si les jeunes sont plus adeptes de cette pratique, 5% des 25-34 ans se cherchant au moins une fois par jour, les seniors ne sont pas en reste, puisque plus de la moitié des plus de 65 ans se sont déjà adonnés à l'«égo-surfing», comme l'appelle Bing. La moitié des Français (51%) se recherchent sur Google, Bing et les autres moteurs de recherche par curiosité et un Français sur cinq (21%) pour vérifier qu'il n'y a rien de compromettant.

L'enquête confère également une «dimension rationnelle ou professionnelle» à ce type de recherche et particulièrement chez les actifs, qui sont plus de 60% «à considérer leur identité numérique comme une marque qu'il s'agirait de protéger et valoriser». Ce sondage a été réalisé du 14 au 19 novembre auprès d'un échantillon représentatif de 1.030 français utilisateurs d'internet âgés de 16 ans et plus.

Mots-clés :