S'agit-il de «les tuer avant qu'ils ne grandissent?», s'est interrogée Christiane Taubira dans un tweet en anglais en réaction à la décision aux Etats-Unis de ne pas poursuivre un policier blanc qui a tué un jeune Noir.

«Quel âge avait #Mickael Brown ? 18 ans. #Trayvon Martin? 17. #Tamir Rice? 12. Quel âge le prochain? 12 mois? "tuez-les avant qu'ils ne grandissent" Bob Marley», a tweeté la ministre de la Justice, évoquant les noms de jeunes Noirs tués par la police aux Etats-Unis, puis reprenant la phrase « Kill them before they grow» attribuée à un sheriff par Bob Marley dans sa chanson «I Shot The Sheriff».

Interrogée mardi sur France Info, la ministre a assuré qu'il s'agissait pour elle de «dire (sa) solidarité dans une situation qui est extrêmement douloureuse». «Je ne porterai pas de jugement de valeur sur les institutions des Etats-Unis, cependant il est évident que lorsque le sentiment de frustration est aussi fort, aussi profond, aussi durable et aussi massif, il y a à s'interroger sur la confiance dans ces institutions, et donc la capacité des institutions à assurer cette paix sociale», a-t-telle poursuivi.

Le climat jugé différent en France

«Il est évident qu'on se rend compte que ça n'arrive qu'aux mêmes. Ce sont des gamins afro-américains donc il y a le problème d'un certain nombre de clichés, de représentations, de préjugés qui peuvent créer des réflexes terribles. Quand ce sont des réflexes d'injures c'est déjà difficile à supporter, quand ce sont des vies qui sont arrachées ainsi c'est encore plus insupportable».

Interrogée sur une comparaison de ce climat à la France, Christiane Taubira a jugé que « ça n'est vraiment pas comparable même si évidemment il y a du racisme en France».

Des violences ont éclaté à Ferguson, dans le Missouri, depuis l'annonce lundi soir par un grand jury de l'abandon des poursuites contre un policier blanc ayant tué l'été dernier un jeune Noir désarmé.