Illustration Mooc, d'après la vidéo de France université numérique (FUN)
Illustration Mooc, d'après la vidéo de France université numérique (FUN) - FUN

Avez-vous déjà tenté l’aventure Mooc? Si vous attendez d’en savoir un peu plus avant de vous lancer, 20 Minutes répond aux principales questions sur le sujet.

>> A lire également: Les témoignages de trois participants à un Mooc délivré par l'ENS Lyon

Qu’est-ce qu’un Mooc?

C’est un «Massive Open Online Course», comprenez un cours en ligne ouvert et massif, dispensé par un ou plusieurs professeurs. Les élèves –qui peuvent être plusieurs milliers pour un même Mooc- peuvent s’inscrire depuis n’importe quel endroit de la planète pour peu que ce lieu soit connecté, la formation et les échanges entre les participants se déroulant uniquement via internet.

A la différence de l’e-learning, l’accès au Mooc est gratuit. Seule l’éventuelle certification finale et certains services (téléchargements, etc.) peuvent être payants. Autrement dit, vous pouvez suivre sans débourser le moindre centime des cours dispensés par des professeurs de Harvard, de Yale ou encore de Polytechnique.

A qui s’adresse le Mooc?

A tout le monde, de l’étudiant au retraité, en passant par la femme au foyer, le salarié ou le demandeur d’emploi. C’est le principe même du Mooc, dont l’objectif est de permettre au plus grand nombre d’accéder à un savoir. Mais attention: certains Moocs requièrent tout de même des bases de connaissances plus ou moins élevées.

Ainsi, pour suivre le Mooc Avion, proposé par l’Institut supérieur de l’aéronautique et de l’espace, mieux vaut être titulaire d’un bac scientifique. Et si aucun prérequis n’est exigé pour s’inscrire au Mooc Gestion de crise, né d’un partenariat entre l’Ecole des officiers de la gendarmerie et l’université Panthéon-Assas Paris II, un niveau d’études supérieures est toutefois recommandé.

Comment ça marche?

Pour chaque Mooc, l’équipe pédagogique vous informe de la durée des cours, qui varie de quelques semaines à plusieurs mois, de la date de fin des inscriptions, de la date de début et de fin des cours et de l’effort personnel estimé, c’est-à-dire du temps que vous devrez en théorie y consacrer.

Dans les faits, le Mooc repose sur une plateforme internet. Une fois inscrit, vous pouvez y accéder quand vous le souhaitez. Selon les Moocs, vous accédez à différentes ressources et activités pédagogiques, allant de la vidéo au Powerpoint, en passant par le QCM ou le cours rédigé. Chaque Mooc prévoit un espace d’échanges interactifs.

Où trouver son Mooc?

En se connectant sur l’une des plateformes hébergeant les différents Moocs. Parmi les plus célèbres, il y a notamment OpenClassrooms, Classcentral, Coursera, edX, Udacity ou encore FutureLearn.

Si vous voulez suivre un Mooc dispensé par un établissement français, type Sciences Po, ENS Lyon ou encore le CNAM, optez pour France Université Numérique (FUN), plateforme lancée il y a un peu plus d’un an par Geneviève Fioraso, la ministre de l’Enseignement supérieur. Soixante Moocs y sont actuellement proposés.

Qu’est-ce qu’un Spoc et un Cooc?

Le Spoc, pour Small Private Online Classes, permet lui aussi de suivre un cours en ligne, mais il est sélectif (une trentaine de participants en moyenne, sélectionnés en amont) et diplômant. Quant au Cooc, pour Corporate Open Online Courses, c’est un Mooc développé par une entreprise pour former ses employés et/ou ses clients. Une formule déjà adoptée par GDF Suez ou encore Pernod Ricard.

Mots-clés :