Cité des Tarterêts à Corbeil Essonne en août 2012.
Cité des Tarterêts à Corbeil Essonne en août 2012. - A. GELEBART / 20 MINUTES

Trois policiers de la brigade anti-criminalité (BAC) de Corbeil-Essonnes (Essonne) ont été légèrement blessés vendredi soir après avoir été pris pour cible dans le quartier des Tarterêts par au moins vingt personnes qui leur bloquaient la route, «un guet-apens», selon le syndicat policier Alliance.

Les policiers, qui patrouillaient dans le quartier, ont été bloqués par des conteneurs à leur retour d'une impasse, par «une trentaine d'individus cagoulés», explique le syndicat dans un communiqué. Ces derniers «se sont ensuite précipités sur le véhicule, tentant d'ouvrir les portières et, au moyen de pavés, ont caillassé le véhicule», précise-t-il.

«Les trois policiers ont été conduits à l'hôpital»

L'un des pavés a traversé une vitre, provoquant «des débris de verre» qui ont blessé les trois policiers «au visage». L'un d'entre eux souffre aussi d'une «contusion à l'omoplate» et un troisième d'une «plaie au genou droit», selon le syndicat. «Les trois policiers ont été conduits à l'hôpital», a précisé une source proche du dossier, qui estime à «une vingtaine» le nombre des personnes ayant bloqué la rue.

Le quartier sensible des Tarterêts avait été la cible de deux incendies criminels dans la nuit du 5 au 6 octobre: deux voitures béliers enflammées avaient en partie détruit la médiathèque et une école.

Une centaine de personnes avaient manifesté quelques jours plus tard pour «manifester leur colère» après ces incendies.

>> La sécurité au quotidien dans une ZSP: «Les Tarterêts, c’est devenu ”Secret-Story”»

Mots-clés :