Illustration permis de conduire et passeport francais. Paris, FRANCE - 04/11/2009
Illustration permis de conduire et passeport francais. Paris, FRANCE - 04/11/2009 - SIPA

Il avait été appelé à la rescousse après l’indisponibilité de l’un de ses collègues. Finalement, son déplacement n’aura pas servi à grand-chose.

L’un des chauffeurs du nouveau ministre de l’Economie a été contrôlé à plus de 200 km/h mardi sur l’autoroute. Il roulait en direction de Saint-Lô, chargé de récupérer Emmanuel Macron qui effectuait ce jour-là sa première visite ministérielle dans la Manche. Le chauffeur, pris en flagrant délit, s’est immédiatement fait retirer son permis de conduire et a dû rentrer à pied. Le ministre, qui attendait son chauffeur qui finalement n'est jamais arrivé, a regagné Paris dans une voiture de la préfecture, raconte Le Parisien ce dimanche.

Les collègues du chauffeur zélé seraient montés au créneau en apprenant sa mésaventure, selon le quotidien. Plusieurs d’entre eux auraient demandé une intervention du ministre pour mettre un terme à la procédure de suspension de permis. Chose qu’Emmanuel Macron a refusée. L’entourage du ministre a toutefois indiqué que le chauffeur n’a fait «qu’obéir aux ordres» et que son emploi était «garanti»: «Il bénéficiera de la protection fonctionnelle pour pouvoir avoir les services d’un avocat si nécessaire.» 

Mots-clés :