Amina Sboui à la sortie du commissariat central du 18e à Paris où elle a déposé plainte pour une agression
Amina Sboui à la sortie du commissariat central du 18e à Paris où elle a déposé plainte pour une agression - William Molinié/20 Minutes

L’ancienne Femen tunisienne, Amina Sboui, a été placée en garde à vue pour dénonciation de délit imaginaire ce mardi dans les locaux de la brigade des réseaux ferrés (BRF), a appris 20 Minutes de sources concordantes. La jeune femme avait porté plainte lundi 7 juillet, accusant des islamistes de l’avoir agressée, Place de Clichy, et de l’avoir rasée les sourcils et les cheveux.

Inexactitudes

Selon nos informations, elle a été dans un premier temps convoquée ce matin au département d’investigation judiciaire (DIJ) de la brigade des réseaux ferrés (BRF), rue de l’Evangile. «Les policiers veulent recouper ses déclarations», nous avait indiqué un proche du dossier la semaine dernière.

Finalement, c’est sous le régime de la garde à vue qu’elle est actuellement entendue. «Vraisemblablement, à la suite de son dépôt de plainte», a confirmé à 20 Minutes une source proche de l’enquête.

Des inexactitudes avaient été soulevées lors de son dépôt de plainte. Selon nos informations, les bandes de vidéo-surveillance de la Place Clichy n’ont pas corroboré ses déclarations.

 

 

Mots-clés :