35 ans d’attaques antisémites en France

FRANCE L’attentat commis le 24 mai au Musée juif de Bruxelles fait écho à l’affaire Merah, qui fait suite à une longue série d’attentats commis à l’encontre de la communauté juive au cours des trois dernières décennies sur le sol français…

Anissa Boumediene

— 

"M. Netanyahu veut lancer un message de solidarité avec les victimes du terrorisme, à la fois les victimes juives et non juives du terrorisme, et il veut souligner l'importance d'une action internationale unifiée contre le terrorisme", a précisé son entourage. Les quatre victimes de la tuerie de Toulouse avaient été enterrées en Israël dans un climat de vive émotion.

"M. Netanyahu veut lancer un message de solidarité avec les victimes du terrorisme, à la fois les victimes juives et non juives du terrorisme, et il veut souligner l'importance d'une action internationale unifiée contre le terrorisme", a précisé son entourage. Les quatre victimes de la tuerie de Toulouse avaient été enterrées en Israël dans un climat de vive émotion. —

19 mars 2012: Circulant à scooter et muni d’une caméra GoPro, Mohamed Merah ouvre le feu devant le collège Ozar-Hatorah à Toulouse, faisant quatre morts et un blessé grave.

8 septembre 2009: Un engin incendiaire est lancé contre une école juive à Marseille.

5 janvier 2009: Une voiture bélier en flammes est lancée contre la grille d’une synagogue à Toulouse.

25 mai 2005: Deux individus lancent des bouteilles d’acide chlorhydrique sur une école juive du XVIIIe arrondissement à Paris.

15 novembre 2003: Une école juive est dévastée par le feu à Gagny (Seine-Saint-Denis).

8 juillet 2003: Une attaque à la barre de fer est dirigée contre des élèves de l’école Loubavitch à Paris.

10 avril 2002: 14 footballeurs de l’association Maccabi sont agressés à Bondy (Seine-Saint-Denis). Le même jour à Paris, l’autocar scolaire d’une école juive essuie des jets de pierres.

1er avril 2002: La synagogue Or Aviv de Marseille est ravagée par un incendie criminel. Une vague d’attaque aux cocktails Molotov vise alors des synagogues françaises.

31 décembre 2001: Un incendie détruit une classe de l’école Ozar-Hatorah de Créteil.

8 septembre 1995: A Villeurbanne (Rhône), l’explosion d’une voiture piégée devant l’École juive de Lyon fait 14 blessés.

29 mars 1985: A Paris, 18 personnes sont blessées dans l’explosion d’une bombe au cinéma Rivoli Beaubourg, qui accueille alors le Festival international du cinéma juif.

17 septembre 1982: Un diplomate israélien est grièvement blessé à Paris par l’explosion de sa voiture, rue Cardinet dans XVIIe arrondissement. Revendiqué par les Fractions révolutionnaires armées libanaises, l’attentat fait 51 blessés.

9 août 1982: Rue des Rosiers dans le Marais, il est un peu plus de 13 heures quand cinq hommes armés font irruption dans le restaurant de Jo Goldenberg, bondé à cette heure de forte affluence. Le commando ouvre le feu et lance des grenades. Le bilan est lourd: 6 morts et 22 blessés, ce qui en fait l’attentat antisémite le plus grave commis en France depuis la Libération.

3 avril 1982: Le diplomate israélien Yacov Barsimantov est assassiné dans son immeuble avenue Ferdinand-Buisson, dans le XVIe arrondissement de la capitale.

3 octobre 1980: Rue Copernic, à Paris, l’explosion d’une bombe dissimulée dans la sacoche d’une moto devant la synagogue fait 4 morts et 9 blessés.

27 mars 1979: Au lendemain de la signature du Traité de paix israélo-égyptien, une explosion fait 33 blessés dans un foyer israélite de la rue Médicis, dans le VIe arrondissement de Paris.

20 mai 1978: A l’aéroport d’Orly, trois hommes ouvrent le feu dans la salle d’embarquement de la compagnie El Al, faisant 4 morts et 5 blessés. L’attentat est revendiqué par «Les fils du Liban», une organisation libanaise inconnue.

Mots-clés :

Aucun mot-clé.