Les légumes moches s'étalent de plus en plus

CONSOMMATION Après Intermarché et Leclerc, c’est au tour de magasins Auchan et Monoprix de proposer des fruits et légumes avec des défauts dans leurs rayons…

Bérénice Dubuc

— 

Des étals de fruits et légumes à Sainte-Geneviève-des-Bois, le 14 juin 2013.

Des étals de fruits et légumes à Sainte-Geneviève-des-Bois, le 14 juin 2013. — AFP PHOTO / FRED DUFOUR

Les légumes moches déferlent en force sur les étalages. Après différentes opérations ponctuelles dans plusieurs magasins, comme Intermarché ou Leclerc, c’est au tour d’un magasin Auchan de Vélizy (Yvelines) de proposer depuis lundi des fruits et légumes avec des défauts dans ses rayons, rapporte Le Parisien ce mercredi.

Et, à partir de la semaine prochaine, ce sont dix-sept magasins Monoprix dans toute la France qui proposeront ces légumes au calibre trop grand ou trop petit, avec des tâches ou encore à la forme imparfaite, regroupés sous l'étiquette «Quoi ma gueule?», qui sélectionne des produits pour leur qualité gustative, quel que soit leur aspect, ajoute le quotidien.

Objectif: réduire les énormes pertes créées par la «normalisation excessive» des fruits et légumes. Entre 10 et 30% des produits, selon les variétés, n'arrivent en effet jamais dans l'assiette des clients parce qu'on imagine qu'ils ne seront pas achetés du fait de leurs défauts, explique le quotidien. Un gaspillage qui a un coût, puisque dans le prix de chaque fruit ou légume acheté est compris celui de tous ceux qui sont passés à la trappe parce qu’ils n’étaient pas au calibre ou présentaient tâches ou irrégularités.

Mots-clés :