Une femme dont le proche est porté disparu dans le Boeing 777-200 de Malaysia Airlines pleure à l'aéroport de Pékin le 8 mars 2014
Une femme dont le proche est porté disparu dans le Boeing 777-200 de Malaysia Airlines pleure à l'aéroport de Pékin le 8 mars 2014 - Mark Ralston AFP

Propos recueillis par Mathieu Bruckmüller

>> La liste des accidents d'avion les plus meurtriers depuis 2001

Comment expliquer la disparition du vol MH 370?

A ce stade tout reste ouvert. Cela peut être lié à des conditions météorologiques défavorables, à un accident mécanique comme une perte des commandes, l’explosion d’une bombe ou encore une dépressurisation brutale liée à l’ouverture d’une porte ou encore d’un hublot. On ne peut exclure non plus que l’avion ait été touché par un missile. Dans tous les cas, il faut se demander pourquoi les pilotes n’ont pas eu le temps d’envoyer un signal de détresse. Il semble donc que tout se soit passé très vite et que les pilotes, dans l’urgence, avait d’autres choses à faire, pour tenter de rétablir la situation. On se retrouve dans le scénario du vol Rio- Paris AF 447 en 2009.

>> Suivez les dernières informations sur la disparition du vol de Malaysia Airlines en direct

Peut-on espérer trouver des survivants?

Je ne vois pas comment les passagers pourraient s’en être sortis. Un amerrissage aurait été possible, mais l’avion aurait émis un signal de détresse dans ce cas. Selon moi, il y a peu, voire pas d’espoir de retrouver quelqu’un en vie.

Les recherches s’annoncent compliquées?

Je pense qu’il sera possible de localiser l’avion assez vite, mais cela pourrait prendre du temps de trouver les différents débris de l’appareil. Tout va déprendre de la profondeur où l’avion s’est probablement abîmé. Au-delà de 500 mètres de profondeur, il faut recourir à des robots voire un sous-marin. Il faudra être patient.

La France a proposé l’assistance du Bureau Enquête Accident pour la recherche de l’épave. Pourquoi?

Pour deux raisons. La France est concernée par cette disparition car quatre passagers se trouvaient à bord. Et le Bureau Enquête Accident a une expertise reconnue au niveau mondial.

Prendre l’avion, est-ce risqué?

Au cours des dernières années, le nombre de décès n’a jamais été aussi faible avec moins de 400 morts par an. Le transport aérien c’est 2,8 milliards de passagers par an. Cela reste le moyen de transport le plus sûr au regard du nombre de passagers transportés par kilomètre.