La ville de Quimperlé, dans le Finistère, a subi des inondations. Le 3 janvier 2014.
La ville de Quimperlé, dans le Finistère, a subi des inondations. Le 3 janvier 2014. - AFP PHOTO/FRED TANNEAU

avec AFP

L'Ouest voit rouge. Quatre départements de l'Ouest (Morbihan, Finistère, Ille-et-Vilaine et Loire Atlantique) sont désormais en vigilance rouge «crues» samedi, dont le Morbihan où des communes se préparent à subir samedi soir les inondations les plus importantes de ces dernières années.

Dans ce dernier département, deux cours d'eau sont en vigilance rouge «crues»: le Blavet, un fleuve côtier qui se jette dans la mer à Lorient, et l'Oust, un affluent de la Vilaine.

Les inondations touchent principalement Pontivy où une soixantaine de maisons ont été inondées samedi matin, selon la préfecture, mais aussi Malestroit, où le centre ville est interdit à la circulation, a constaté un photographe de l'AFP. Il y a au final peu d'évacuations car ces inondations ont lieu «sur des secteurs qui enregistrent des crues régulièrement», relève-t-on à la préfecture.

150 sapeurs-pompiers mobilisés dans le Morbihan

Sur les rives du Blavet, à Inzinzac-Lochrist, la cote attendue la nuit prochaine est de 2,35 mètres contre 1,37 mètre le 2 janvier dernier. Sur les rives de l'Oust de tels écarts sont aussi attendus à Josselin où pour la nuit prochaine la cote prévue est de 2,40 mètres contre 1,53 mètre le 2 janvier.

150 sapeurs-pompiers sont mobilisés en permanence sur le département, renforcés par des hommes de la sécurité civile qui ont déployé vendredi des barrages anti-inondations à Pontivy, ainsi que par 40 sapeurs-pompiers venus d'Ille-et-Vilaine et du Maine-et-Loire. De nombreuses routes départementales sont interdites à la circulation dans le Morbihan avec notamment des perturbations sur la RN24 entre Rennes et Lorient.

Amélioration prévue dimanche

Dans le Finistère, la situation s'est «nettement améliorée sur Morlaix et Châteaulin, et il y a une tendance à l'amélioration sur Quimper» mais la situation «reste sérieuse sur Quimperlé», a expliqué à l'AFP le secrétaire général de la préfecture, Martin Jaeger. A Quimperlé, le petit fleuve côtier la Laïta est en vigilance rouge. Si le niveau de l'eau est descendu depuis vendredi, les cotes attendues samedi en fin de journée (4,40 mètres), seront légèrement inférieures à celles de vendredi (4,53 mètres), selon Martin Jaeger.

Une légère amélioration est attendue à partir de dimanche avec de nouveau un risque d'inondations en milieu de semaine avec l'arrivée d'une nouvelle perturbation, a-t-il précisé.

La Vilaine en rouge

Deux autres départements sont passés à leur tour samedi après-midi en vigilance rouge «crues», l'Ille-et-Vilaine et la Loire-Atlantique, en raison de la Vilaine aval qui a été placée en rouge par Vigicrues. Sur l'ensemble de la Bretagne plusieurs communes ont été touchées par des inondations et de nombreuses routes départementales sont coupées.

En raison de la forte houle en mer, avec des creux de 10 à 11 mètres, les traversées vers les îles au large du Finistère ont été annulées pour la journée de samedi. Les préfectures du Finistère et du Morbihan appellent les curieux à la prudence sur le bord de mer.

En Bretagne les rencontres régionales de football ont toutes été annulées ce weekend et reportées «en raison de l'impraticabilité de nombreux terrains et des routes», a indiqué la ligue régionale de football dans un communiqué.