Dieudonné réalisant sa première quenelle lors de son spectacle 1905 en 2005. 
Dieudonné réalisant sa première quenelle lors de son spectacle 1905 en 2005.  - Capture d''écran de Youtube

Le polémiste français Dieudonné a exécuté le geste controversé dit de la «quenelle» pendant son spectacle lundi soir à Nyon, en Suisse, après s'être référé «à tous ces gens qui s'en prennent à Dieudonné», parmi lesquels il a cité «la reine d'Angleterre», a constaté une journaliste de l'AFP dans la salle.

Dieudonné, plusieurs fois condamné par la justice française pour antisémitisme ou injures raciales, a été interdit d'entrée lundi sur le territoire britannique, une mesure rarissime.

La «quenelle» - un bras tendu vers le bas, l'autre bras replié touchant l'épaule - est souvent considéré comme un salut nazi inversé ou comme un geste antisémite.

Salle comble

«Depuis un an, il s'en est passé des choses. Aujourd'hui encore... Merde, qu'est-ce que j'ai fait? Je ne sais pas», avait dit Dieudonné au début de son spectacle dans la salle comble du théâtre de Nyon, près de Genève.

Des huissiers se trouvaient dans la salle et deux agents de sécurité étaient postés de chaque côté de la scène.

Dieudonné jouait «Asu Zoa», la version édulcorée de son précédent spectacle récemment interdit en France pour propos antisémites.

Les autorités de la ville de Nyon ont annoncé avant le spectacle qu'elles allaient enregistrer la représentation avec «l'assentiment» des organisateurs, a indiqué à l'AFP le conseiller municipal, Olivier Mayor. «C'est un dispositif particulier de témoin garant. On se doit d'être témoin et d'avoir des preuves», a-t-il dit, précisant que l'enregistrement ne serait pas publié ni transmis aux médias et serait mis à disposition de la justice uniquement si besoin est.

Les billets revendus dix fois leur prix au marché noir

Les polices cantonale et municipale se sont mobilisées pour éviter tout dérapage dans les rues de Nyon.

Pour sa part, la Coordination intercommunautaire suisse contre l'antisémitisme et le racisme (Cicad) a tenu un stand en face du théâtre. Dieudonné a d'ailleurs cité la Cicad parmi ceux qui s'en prennent à lui. «On entend faire acte de présence et dire qu'il n'est pas le bienvenu» en Suisse, a expliqué à l'AFP le secrétaire général de la Cicad, Johanne Gurfinkiel.

Dieudonné devait donner lundi soir deux représentations à 20h00 et 21h45. La salle de 460 places affichait complet et certains billets ont été revendus au marché noir 500 francs suisses (400 euros), soit dix fois leur prix.

Dieudonné a prévu une série de dix représentations début février et début mars à Nyon. Les billets se sont tous vendus très rapidement.

Dieudonné a repris ses tournées en France avec son nouveau spectacle intitulé «Asu Zoa» («La face de l'éléphant» en langue Ewondo du Cameroun) après l'interdiction en janvier par la justice française de son précédent spectacle «Le Mur» pour ses sorties antisémites.

Mots-clés :

  • Aucun mot-clé