Un véhicule de secours dans les rues inondées à Hyères après de fortes pluies dans le Var le 19 janvier 2014.
Un véhicule de secours dans les rues inondées à Hyères après de fortes pluies dans le Var le 19 janvier 2014. - AFP PHOTO / ANNE-CHRISTINE POUJOULAT

Une deuxième personne est décédée dans le Var, à Pierrefeu, a annoncé la préfecture ce dimanche soir. Une première victime avait été annoncée plus tôt dans la soirée, et une autre est portée disparue à la Londe-le-Maures (Var), à la suite d'inondations provoquées par des pluies intenses dans ce département placé en vigilance orange jusqu'à lundi matin. Le Premier ministre Jean-Marc Ayrault se rendra lundi matin dans le Var, a indiqué Matignon ce dimanche soir.

Une personne a disparu sur son bateau à la Londe, et une autre, un homme de 73 ans, est décédée dans sa cave, dans la même commune, a indiqué Laurent Cayrel au cours d'un point presse. Un homme est décédé dans sa voiture emportée par les eaux à Pierrefeu, a annoncé la préfecture du département.

Répondant à l'AFP, le préfet du Var Laurent Cayrel a recommandé «la plus grande vigilance» aux habitants de son département pour la nuit, alors que les pouvoirs publics s'inquiètent notamment de l'évolution de l'Argens, dans l'est du département, où des évacuations préventives étaient en cours.

Le dispositif «reste le même»

«Il est prudent de se protéger, pour l'ensemble du département, et d'éviter de sortir» jusqu'à la fin de l'épisode, a-t-il insisté. Pour la nuit, le dispositif «reste le même» qu'en journée, a indiqué le préfet, avec quelque 500 pompiers, 200 gendarmes, 75 militaires. Sur les dix hélicoptères mobilisés en journée, huit, capables d'intervenir la nuit, resteront activés, donc cinq pouvant assurer des hélitreuillages.

Tout le secteur allant de Hyères au Lavandou a été fortement touché par des crues à la suite d'un violent épisode orageux survenu dimanche matin après déjà deux jours de pluie. Quelque 155 personnes ont été hélitreuillées depuis ce dimanche à la mi-journée dans le Var, sur la zone entre la Londe-les-Maures et le Lavandou, selon la préfecture du Var.

Sur cette zone, La Londe-Les Maures, où un septuagénaire est mort dans sa cave, est particulièrement touché, car la commune est située dans la zone d'écoulement du cours d'eau le Gapeau, gonflé par les eaux, a expliqué M. Cayrel. Les quartiers situés dans l'estuaire, dans la zone basse, sont ainsi spécialement affectés, mais dimanche soir le cours du Gapeau paraissait en décrue, a ajouté le représentant de l'Etat, et «peu à peu ces quartiers reviennent à la normale».

Inquiétude sur l'évolution du cours de l'Argens

En revanche, les pouvoirs publics se préoccupent de la situation sur l'est du département, et de l'évolution du cours de l'Argens. Certains quartiers ont ainsi été évacués préventivement, aux Arcs, à Fréjus, Roquebrune, Puget-sur-Argens, «pour autant que les gens l'aient bien voulu», selon lui.

Le porte-à-porte des policiers, gendarmes et pompiers continuera cette nuit. Le nombre total d'évacués était difficile à évaluer dimanche soir, a ajouté le préfet, évoquant une soixantaine de personne sur La Londe et une soixantaine sur le quartier de l'Oratoire à Hyères. Au moins six centres d'hébergement ont été ouverts dans différentes communes. Pierrefeu-du-Var est pour sa part également isolé, mais du fait de la coupure des voies de communication, sous les eaux.

Quelque 4.400 personnes étaient privées dimanche soir d'électricité, mais ce chiffre devrait tomber à 1.400 en soirée selon ERDF cité par le préfet. Lundi matin, certains établissements scolaires resteront fermés, selon les zones touchées.

Mots-clés :

  • Aucun mot-clé