Photos de «Closer»: Une affaire «catastrophique» pour François Hollande, estime la presse française

131 contributions
Publié le 11 janvier 2014.

REVUE DE PRESSE - Cette affaire ne pouvait pas tomber à un plus mauvais moment pour le chef de l'Etat, selon les éditorialistes...

La presse ne mâche pas ses mots, ce samedi matin. «Catastrophique» ou à tout le moins «dérangeante»: l'affaire de la liaison présumée entre François Hollande et l'actrice Julie Gayet arrive «au plus mauvais moment» pour le chef de l'Etat, estiment les éditorialistes.

C'est surtout la presse régionale qui foisonne de commentaires, les quotidiens nationaux optant pour un traitement plus factuel.

Dans Libération, Fabrice Rousselot déplore que la parution du magazine people Closer «efface un peu plus une frontière public-privé qui devrait rester étanche».

>> Lire notre article le Président a-t-il droit à une vie privée par ici

Une histoire qui vient «polluer» la rentrée du Président

Le Parisien/Aujourd'hui en France exprime son «malaise» à la Une et Matthieu Croissandeau «aimerait croire que les hommes politiques en profiteront pour cesser de se brûler les doigts en jouant avec la presse people».

Comme tous ses confrères de province, Philippe Waucampt note dans Le Républicain lorrain que cette affaire «vient polluer la rentrée de François Hollande» et au premier chef sa conférence de presse du 14 janvier.

«Très attendue», celle-ci «doit sceller un renouveau politique en confirmant le virage social-démocrate» du président esquissé lors de ses voeux du 31 décembre, rappelle Philippe Marcacci dans L'Est républicain. Mais, «on y scrutera d'abord la réaction d'un président qui se voulut un jour "normal" et se trouve aujourd'hui contraint à protéger sa vie privée».

«Le voilà dans de beaux draps...»

«Devoir expliquer, quelques minutes avant de se lancer dans la fresque de ses desseins pour la France, quels sont ceux qu’il propose désormais à son couple promet un exercice que nous regarderons avec d’autant plus d’intérêt que jusqu’ici il nous avait été épargné», souligne avec gourmandise l'éditorialiste de Sud Ouest, Yves Harté.

«En tout cas, cette affaire tombe au plus mauvais moment pour François Hollande», assure Yann Marec du Midi libre, qui ajoute, provocateur: «Le voilà dans de beaux draps...»

Il n'y a guère que Denis Daumin, dans La Nouvelle République du Centre-Ouest, pour avancer qu'«il n'est pas certain que ce marivaudage de tabloïd desserve un François Hollande pataugeant au plus profond des sondages. Au contraire, cette légèreté peut lui redonner un peu d'épaisseur humaine».

«Du temps pour conter fleurette»

Cette affaire est «en tous points catastrophique pour François Hollande», juge Laurent Bodin dans L'Alsace. «Les Français le pensaient accaparé par ses fonctions, consacrant chaque minute à redresser le pays. Et alors que les résultats ne sont pas au rendez-vous, voilà qu'ils apprennent que le président de la République a du temps pour conter fleurette à une actrice», s'offusque l'éditorialiste du quotidien de l'Est.

«Il est d'autant plus agaçant de voir un président présenté comme l'amant au scooter qu'il avait promis une rupture avec le passé : où serait au juste le changement par rapport aux frasques ou aux étalages de ses prédécesseurs ?», renchérit Didier Rose dans Les Dernières Nouvelles d'Alsace.

«Littéralement piégé»

Pour La Charente libre et Dominique Garraud, «en ne démentant pas formellement sa relation avec Julie Gayet, le chef de l'Etat ouvre forcément une boîte à questions dérangeantes dans laquelle puisent déjà quelques snipers de l'opposition».

Plus prudemment, Jean-Marcel Bouguereau se demande dans La République des Pyrénées quelle sera la réaction des Français: «Vont-ils voir dans les escapades en scooter de leur Président un côté "vacances romaines" ou bien vont-ils mal juger ces écarts amoureux à l'heure où la France a bien d'autres problèmes à régler?»

«En attendant, François Hollande va devoir gérer ce dossier privé devenu public. Il est littéralement piégé», conclut Patrice Chabanet dans le Journal de la Haute-Marne.

Avec AFP
Newsletter
BREAKING NEWS

Recevez nos alertes
info en temps réel

publicité
publicité
publicité
publicité
Les dernières contributions

Chargement des contributions en cours

Réagissez à cet article
Vous souhaitez contribuer ? Inscrivez- vous, ou .
Confirmer l'alerte de commentaire
Annuler
publicité
publicité
Se connecter avec Facebook
S'identifier sur 20minutes.fr