Capture écran de la vidéo d'un jeune détruisant son appartement car il n'a pas récupéré sa caution.
Capture écran de la vidéo d'un jeune détruisant son appartement car il n'a pas récupéré sa caution. - 20minutes.fr

Une bonne blague qui fait un gros buzz. Depuis une semaine, la vidéo d’un jeune détruisant son appartement car son propriétaire a refusé de lui rendre sa caution de 2.000 euros fait le tour du monde. Reprise en France, Belgique, Croatie, Angleterre et même en Australie, la séquence où l’on voit l’homme en train d’exploser à coup de masse une salle de bain sur un air de Beethoven dépasse les 800.000 vues sur YouTube.

Une page Facebook a même été créée en l’honneur de ce Français qui a accompli le rêve de nombreux locataires en délicatesse avec leur propriétaire.

«Je suis complètement dépassé par les événements»

Problème: «Toute cette histoire, ce n’est qu’un sketch que j’ai écrit avec un ami, s’amuse Clément Crippa, auteur de la vidéo et qui apparaît à visage découvert lors de la destruction. Et je vous rassure, je ne risque pas de poursuite judiciaire pour avoir fait ça car l’appart que j’ai détruit, c’est le mien», a-t-il indiqué à 20 Minutes.

Le jeune de 26 ans, qui travaille dans l’aménagement intérieur, avait en effet décidé de refaire son logement situé à Pontault-Combault (Seine-et-Marne) et en a profité pour tourner une séquence écrite «pour rire» avant de la poster sur son compte YouTube et faire un buzz énorme.

«C’est juste extraordinaire ce qui arrive, j’ai vu mon nom cité dans plein d’articles avec des histoires complètement débiles sur moi. Certains journaux ont même écrit que j’avais fait ça à la suite d’une séparation d’avec ma copine, d’autres m’ont insulté sur Facebook ou sur des forums en disant que j’étais débile d’avoir fait ça à visage découvert, mais pas un seul journaliste ne m’a appelé pour me demander ce qui s’était vraiment passé», explique Clément Crippa.

Et si le jeune homme avoue qu’il est aujourd’hui «complètement dépassé par les événements», il explique aussi au passage que si sa vidéo a autant marché, c’est «peut-être parce ça parle aux gens, et qu’ils sont nombreux à s’être retrouvés dans cette situation».

Mots-clés :

  • Aucun mot-clé