La famille de Leonarda, au Kosovo.
La famille de Leonarda, au Kosovo. - Armend Nimani / AFP

avec AFP

La famille de Leonarda Dibrani, l'adolescente rom expulsée de France vers le Kosovo, a été agressée ce dimanche après-midi par des inconnus à Mitrovica, ville du nord de ce territoire où ils résident depuis leur expulsion le 9 octobre, a-t-on appris de source policière.

«Les Dibrani se promenaient dans Mitrovica avec leurs enfants lorsqu'ils ont été agressés par des inconnus», a dit à l'AFP une source policière ayant requis l'anonymat. La mère de Leonarda, Xhemaili, 41 ans, «a été giflée et a été hospitalisée, tandis que les enfants, traumatisés, se trouvent dans un commissariat de police», a-t-on ajouté de même source.

Dispute conjugale

Le père de famille, Resat Dibrani, 47 ans, se trouve à l'hôpital de Kosovska Mitrovica auprès de son épouse, a-t-on précisé. «Cela démontre que les Dibrani ne sont pas en sécurité ici», a dit à l'AFP une source policière ayant requis l'anonymat.

Cependant, selon un responsable de la police kosovare, l'agression serait liée à une dispute conjugale. «L'incident s'est produit entre deux familles, les Dibrani et les Bislimi. Il s'est avéré que M. Bislimi avait été l'époux de Xhemaili Dibrani il y a 25 ans et nous supposons que ce fait a été à l'origine de l'incident», a déclaré à la presse dimanche soir à Kosovska Mitrovica, le capitaine Ahmet Gjosha. 

«Nous prenons cette affaire très au sérieux. Une enquête a été ouverte avec la participation d'un procureur», a-t-il souligné. Ahmet Gjosha a ajouté que les Bislimi avaient été rapatriés de Suisse il y a quatre mois. Le policier a précisé que quatre personnes avaient été interpellées à la suite de cet incident, qui, selon les premiers éléments de l'enquête n'aurait pas de rapport avec l'expulsion des Dibrani de la France.