Prise d'otages dans une banque CIC de Paris le 18 octobre 2013.
Prise d'otages dans une banque CIC de Paris le 18 octobre 2013.

Matthieu Goar sur place et O.G.

Cette page est actualisée en temps réel : cliquez ici pour mettre à jour.

  • Ce live est maintenant terminé, merci de l'avoir suivi.

    permalien
  • 19h25: Les otages sont indemnes
    «Il s'est rendu après négociations avec les effectifs de la préfecture de police de Paris", a déclaré une source policière. Le dernier des quatre otages est indemne, a ajouté une autre source.

    permalien
  • 19h19: La prise d'otages est terminée
    Prise d'otages à Paris terminée, l'homme armé s'est rendu. 
    permalien
  • 19h08: L'homme aurait deux armes de poing mais pas de confirmation qu'il aie des explosifs

    permalien
  • 18h51: Le preneur d'otages d'informe sur BFMTV
    permalien
  • 18h49: L'otage encore retenu serait une femme
    Selon l'AFP, le preneur d'otages  a libéré deux femmes peu de temps après son intervention dans l'agence CIC, avant de relâcher un homme une heure et demie plus tard. Il resterait une femme à l'intérieur de l'agence.
    permalien
  • 18h46: Le directeur de la police judiciaire de Paris s'est exprimé sur place
    « Il y a encore une personne en contact avec elle. Les choses évoluent bien. Il formule une demande de logement. Nous sommes en train d'étudier cette demande de logement. (...) Il est armé. Il n'y a pas de blessé. Nous avons entamé des négociations. »


    permalien
  • 18h43: Le preneur d'otages peut communiquer avec son portable

    permalien
  • 18h39: L'AFP dévoile qu'un poste de commandement des forces de l'ordre a été installé dans un restaurant

    Deux tireurs d'élite ont pris place sur les toits et deux autres sont allongés sur le trottoir. Les policiers ont installé un poste de commandement dans un restaurant situé en face de l'agence, de l'autre de l'avenue, a constaté un journaliste de l'AFP sur place.
     

    permalien
  • 18h38: L'AFP précise que l'un des employés a aleté la police grâce à l'alarme
    Aussitôt après l'entrée de l'homme dans la banque, l'un des employés a réussi à déclencher l'alarme de télésurveillance de l'agence bancaire, alertant les forces de l'ordre.

    permalien
  • 18h36: Une troisième personne vient d'être libérée
    Un troisième otage vient d'être libéré selon iTélé, une information qui vient d'être confirmée par l'AFP.


    permalien
  • 18h29: Le preneur d'otages revendique un logement social pour lui et son fils handicapé

    permalien
  • 18h27: Selon notre envoyé sur place, il resterait deux ou trois otages dans les locaux de l'agence
    permalien
  • 18h24: VIDEO Zapping télé de la prise d'otages avenue des Gobelins
    permalien
  • 18h12: La Mairie prévenue autour de 17h20

    permalien
  • 18h15: Une source policière confirme à 20 Minutes que deux personnes sont toujours otages dans l'agence CIC de l'avenue des Gobelins
    Deux des quatre otages ont été relâché peu après l'intervention d'un homme armé d'une arme de poing dans cette agence au 77, avenur des Gobelins, dans le 13e arrondissement de Paris.

    permalien
  • 18h12: Notre envoyé sur place a constaté que des groupes de CRS patientaient de l'avenue des Gobelins
    Dans les rues adjacentes, des groupes de CRS en stand by #otages pic.twitter.com/VtpodDQPOe

     

    — Matgoa (@Matgoa) October 18, 2013
    permalien
  • Vers 16h50, un homme est entré dans cette agence bancaire CIC, située 77 boulevard des Gobelins, dans le 13e, avec une arme de poing à la main, selon une source policière, qui confirme une informations d' i-Télé. Quatre employés de la banque ont été retenus dans l'agence par un homme muni d'une arme de poing et d'explosifs.

    Deux des otages ont été relâchés, toujours selon une source policière. Il a réclamé un négociateur ainsi qu'un logement social pour lui et son fils.

    La Brigade de recherche et d’intervention (BRI) et la brigade anticommando sont sur place. Le preneur d’otages avait réclamé avait réclamé un négociateur. 

    Selon notre envoyé sur place, la rue a été bouclée.


    Les policiers et les pompiers ont bloqué la circulation. Dans la rue, les gens se ddent combien de tps ça va durer pic.twitter.com/Bwb6VOgEJO

    — Matgoa (@Matgoa) October 18, 2013 

    permalien