Des gendarmes participent à la recherche du corps de Fiona, le 27 septembre 2013. 
Des gendarmes participent à la recherche du corps de Fiona, le 27 septembre 2013.  - THIERRY ZOCCOLAN / AFP

A.D.

Les aveux de la mère et du beau-père de Fiona étaient-ils faux? C'est la question que se posent les enquêteurs clermontois, selon des informations du Point.fr. Parmi les éléments qui interrogent les enquêteurs: le fait que le couple ne possédait pas de pelle pour enterrer le corps et que personne ne les ait vu faire.

D'après le site d'information, Cécile Bourgeon et Berkane Maklouf n'avaient même pas de pelle pour enterrer le corps. «Je ne crois pas à leur version», confie un policier clermontois au Point.fr, avant d'expliquer: «Pour enterrer quelqu'un, il faut une pelle... Or, ils n'en avaient pas! Nous sommes pessimistes sur l'issue de cette piste.»

«En plein jour»

D'après le site internet de l'hebdomadaire, Cécile Bourgeon aurait expliqué que son compagnon aurait trouvé une pelle près d'une maison, non loin de l'endroit où ils auraient enterré la fillette le dimanche matin. Mais cet autre point pose aussi problème aux enquêteurs, selon Le Point. Alors que le lieu est touristique et fréquenté, personne n'aurait rien remarqué de suspect. «Ils auraient enterré le corps comme ça, le tout en plein jour?» s'interroge une autre source auprès du site d'information.

Alors que les premières recherches du corps près du lac d'Aydat n'ont rien donné, les fouilles n'ont pas repris. Le procureur a expliqué que Cécile Bourgeon et Berkane Maklouf avaient besoin de se reposer et que les recherches ne devaient reprendre que la semaine du 7 octobre.