Les douanes du port du Havre.
Les douanes du port du Havre. - BISSON BERNARD/JDD/SIPA

avec AFP

Les douaniers du Havre ont saisi récemment 3.300 saladiers en plastique en provenance de Hong Kong et «potentiellement cancérigènes» en raison de la présence d'une substance chimique en quantités très supérieures aux taux maximum autorisés en Europe, ont annoncé les services des Douanes vendredi dans un communiqué.

Ces saladiers contenaient du formaldéhyde dont le taux était près de 30 fois supérieur à la norme maximale autorisée, précisent les Douanes.

Or cette substance «se diffuse dans les aliments lorsque ceux-ci sont chauffés. Plus la température est élevée, plus le taux de migration des éléments nocifs augmente», expliquent les Douanes.

11.500 saladiers en mélamine

C'est en juin dernier que les douaniers avaient procédé au contrôle de 11.500 saladiers en mélamine, constatant l'absence d'un rapport d'essais laboratoire, document obligatoire pour ces articles.

Des analyses ont alors été pratiquées, révélant pour les 3.300 saladiers qui doivent prochainement être détruits, ces taux non conformes. Les autres saladiers se sont révélés non toxiques. L'ensemble du lot était destiné à diverses solderies.

Depuis 2011, la Commission européenne préconise aux Etats membres une mise sous surveillance des articles de cuisine en plastique polyamide et mélamine en provenance de Chine. La douane française contrôle systématiquement ces articles lorsqu'ils sont importés sur le territoire français, soulignent les Douanes.

Assainir le marché

«Cette vigilance a permis d'assainir progressivement le marché des ustensiles en nylon et polyamide en provenance de Chine. En effet, depuis le début de l'année, seulement 3.300 articles se sont avérés être non conformes sur les 4 millions d'ustensiles plastique polyamide et mélamines importés de Chine ou de Hong Kong», pointe la Direction générale des Douanes.

Au total, les services douaniers ont saisi plus 166.000 ustensiles dont près de 140.000 pour la seule année 2011.