Les secours tentent d'aider les blessés à Granges-pres-Marnand, lieu de la collision entre deux trains dans l'ouest de la Suisse lundi 29 juillet 2013.
Les secours tentent d'aider les blessés à Granges-pres-Marnand, lieu de la collision entre deux trains dans l'ouest de la Suisse lundi 29 juillet 2013. - Laurent Gillieron/AP/SIPA

Dernière info (2h45): Le corps sans vie d'un des conducteurs a été sorti de la carcasse.

La série noire ferroviaire se poursuit. Une collision frontale entre deux trains régionaux a fait un mort, et 35 blessés, dont cinq grièvement, lundi à Granges-près-Marnand, en Suisse romande.

Le corps du conducteur de l'une des deux motrices, retrouvé dans l'habitacle, a été désincarcéré à 1h30 du matin par les pompiers, qui ont dû d'abord séparer les deux motrices qui s'étaient encastrées l'une dans l'autre suite, selon un communiqué de la police. Une autopsie a été ordonnée par le procureur. Les pompiers devaient travailler toute la nuit pour dégager la voie ferrée, avec l'aide d'une grue routière de 200 tonnes, et la ligne, fermée tout de suite après l'accident, devait rester fermée mardi.

La police a ajouté que l'enquête se poursuivait pour déterminer les causes de la collision. Elle a été confiée au SESA (Service d'enquête suisse sur les accidents) ainsi qu'à la gendarmerie.

 

Il s'agit d'une collision frontale entre un train circulant en direction de Lausanne et un autre train en provenance de Lausanne.

Selon 20 Minutes Suisse, les cinq blessés graves -sur 35 blessés en tout- ont été transportés à l'hôpital de Payerne. Le conducteur de l'autre train a été pris en charge par les secours, et les blessés légers ont été pris en charge sur place alors qu'un important dispositif de secours a été mobilisé. Une cellule de soutien psychologique a été mise en place.

Deux trains sur la même voie

Les trains circulaient sur la même voie, alors qu'ils auraient dû se croiser au niveau de la gare de Granges-près-Marnand, selon une porte-parole des Chemins de fers fédéraux (CFF), présente sur les lieux.

Sous la violence du choc, les parties avant des deux motrices ont été défoncées et se sont partiellement encastrées l'une dans l'autre.

Aucune cause n'a encore été avancée pour expliquer cet accident, survenu à quelques dizaines de mètres de la gare de ce petit bourg du nord du canton de Vaud, situé en rase campagne.

>> Le numéro d'urgence pour les familles: 08 00 72 22 33

Mots-clés :