Un viol et une agression sexuelle pendant les Fêtes de Bayonne

FAITS DIVERS Une femme a été victime d'un viol et deux hommes ont été grièvement blessés lors des fêtes de Bayonne, qui se sont achevées dimanche soir...

avec AFP

— 

Les fêtes de Bayonne.

Les fêtes de Bayonne. — BOB EDME/AP/SIPA

Un viol et une agression sexuelle ont été commis au cours des Fêtes de Bayonne, achevées dimanche soir, ont indiqué lundi le parquet et le sous-préfet de la ville.

Le viol aurait eu lieu dans la nuit de vendredi à samedi lorsqu'une femme, âgée de 46-47 ans et originaire de la côte basque, se serait vu imposer une relation sexuelle par un homme sous la menace d'un cutter, a indiqué à l'AFP le procureur de la République, Anne Kayanakis.

L'enquête a été confiée à la police judiciaire à la suite d'un dépôt de plainte pour viol.

L'agression sexuelle remonterait à la nuit de mercredi à jeudi et aurait visé une jeune femme alors qu'elle rentrait chez elle, selon Anne Kayanakis.

Elle aurait été victime d'attouchements avant que ses cris ne mettent en fuite l'agresseur.

Deux hommes blessés dont le pronostic vital reste réservé

Par ailleurs, concernant l'état de santé des deux hommes grièvement blessés dans la nuit de samedi à dimanche, leur pronostic vital est «réservé», a indiqué le sous-préfet Patrick Dallennes lors d'une conférence de presse dressant le bilan de cette manifestation.

L'édition 2013, qui avait débuté mercredi soir, a également été marquée par une hausse du nombre de plaintes déposées, notamment pour vol.

Ainsi, «154 plaintes ont été enregistrées» au total, soit «dix de plus qu'en 2012», alors que «51 personnes ont été mises en cause et 26 placées en garde à vue», a indiqué le sous-préfet.

Par ailleurs, deux «coups de couteau», sans séquelles graves, ont été constatés, selon la même source.

1.800 personnes hospitalisées

Sur un plan sanitaire, 1.800 personnes ont été admises au centre de secours de l'hôpital, «dont 140 mineurs», et «quatre cas très graves d'alcoolisation massive pouvant occasionner des séquelles fonctionnelles» sont à déplorer.

La ville estime qu'environ un million de personnes participent à ces fêtes davantage fréquentées le jour que la nuit, à l'exception de la soirée du samedi au dimanche.

Mots-clés :

Aucun mot-clé.