Marisol Touraine envisage l'interdiction de fumer dans les parcs ou à la plage

SANTÉ a ministre de la Santé souhaite que les villes s'engagent dans cette voie, comme elle l'a expliqué une interview...

M.Gr.

— 

Marisol Touraine, le 5 juillet 2013 à Paris.

Marisol Touraine, le 5 juillet 2013 à Paris. — LCHAM/SIPA

C'est à une «mobilisation générale contre le tabac» qu'appelle la ministre de la Santé Marisol Touraine. Dans une interview publiée samedi sur le JDD.fr, elle énumère quelques pistes pour renforcer la lutte contre le tabac. Elle envisage ainsi la possibilité d'un logo, rappelant la dangerosité du tabac pour les femmes enceintes, qui serait apposé sur chaque paquet de cigarettes. La ministre parle aussi d'une aide au sevrage, qui serait proposée aux jeunes, avant d'indiquer son souhait que les lieux sans tabac soient être encore plus nombreux.

La ministre de la Santé, souhaitant que ce soient les villes, qui «s'engagent dans cette voie par le dialogue et créent des espaces sans tabac», imagine qu'il pourrait s'agir des parcs, des cités universitaires, des plages, ou encore devant les écoles. «Est-il normal que des mères, des pères ou des nounous fument dans un parc public où jouent les enfants? Je ne le crois pas», lâche d'aileurs la ministre dans cet entretien.

Politique antitabac

Quant à l'augmentation du prix du paquet de cigarettes de 30 à 40 centimes, prévue début juillet, Marisol Touraine déclare que, si elle aurait en effet «souhaité une hausse plus importante», celle-ci reste «significative», rappelant qu'on ne peut pas réduire la politique antitabac à une politique fiscale», insiste-t-elle.

En France, le tabac est la première cause de mortalité évitable, selon l'INPES. Le tabagisme actif est considéré comme responsable de 90 % des cancers du poumon et de 73 000 décès prématurés chaque année dans notre pays, dont 59.000 chez les hommes et 14.000 chez les femmes.

Mots-clés :

Aucun mot-clé.