L’Assurance-maladie alerte les habitants des Hauts-de-Seine sur un mail frauduleux

2 contributions
Publié le 12 juin 2013.

ARNAQUE – Un courrier frauduleux, ressemblant à s’y méprendre à celui de l’Assurance-maladie, qui circule ces derniers jours sur la Toile, demande aux internautes des informations bancaires ou des justificatifs d'identité…

Un logo semblable, un code couleur imité, «mon parcours d’assuré» noté en haut… Il y a de quoi porter à confusion. La Caisse Primaire d’Assurance Maladie des Hauts-de-Seine a mis en garde ce mercredi ses affiliés contre l'envoi de courriels frauduleux les invitant à communiquer leurs coordonnées bancaires.

«L’information concernant le montant 200.00 euros de vos droits à partir du 1er janvier est désormais disponible» (sic), affiche le mail en question. Avant d’inviter l’internaute curieux à cliquer sur un lien…

Trois assurés ont tiré la sonnette d’alarme

Le site de l’Assurance-maladie nationale, ameli.fr, s’est fendu d’une alerte dès sa page d’accueil pour encourager tous ses affiliés à ne pas communiquer la moindre information (et encore moins ses codes de carte bleue) à cette dangereuse adresse. A la CPAM des Hauts-de-Seine, on explique que l’alerte a été donnée début juin, par trois assurés qui semble-t-il ont remarqué la présentation inhabituelle du courrier, sans avoir été débités.

«La CPAM a signalé cette arnaque au Parquet de Nanterre (Hauts-de-Seine) le 6 juin. Et le dossier a été confié au référent en cybercriminalité du Parquet», précise-t-on dans cette caisse départementale, sans autre information sur les suites judiciaires de l’enquête. Les communes du département, prévenues mardi et mercredi, devraient afficher des informations sur ce courriel frauduleux.

«L’information concernant le montant 200.00 euros de vos droits à partir du 1er janvier est désormais disponible» (sic), affiche le mail en question. Avant d’inviter l’internaute curieux à cliquer sur un lien…

Trois assurés ont tiré la sonnette d’alarme

Le site de l’Assurance-maladie nationale, ameli.fr, s’est fendu d’une alerte dès sa page d’accueil pour encourager tous ses affiliés à ne pas communiquer la moindre information (et encore moins ses codes de carte bleue) à cette dangereuse adresse. A la CPAM des Hauts-de-Seine, on explique que l’alerte a été donnée début juin, par trois assurés qui semble-t-il ont remarqué la présentation inhabituelle du courrier, sans avoir été débités.

«La CPAM a signalé cette arnaque au Parquet de Nanterre (Hauts-de-Seine) le 6 juin. Et le dossier a été confié au référent en cybercriminalité du Parquet», précise-t-on dans cette caisse départementale, sans autre information sur les suites judiciaires de l’enquête. Les communes du département, prévenues mardi et mercredi, devraient afficher des informations sur ce courriel frauduleux.

* Oihana Gabriel

 
publicité
publicité
publicité

publicité
Les dernières contributions

Chargement des contributions en cours

Réagissez à cet article
Vous souhaitez contribuer ? Inscrivez- vous, ou .
Confirmer l'alerte de commentaire
Annuler
publicité
publicité
Se connecter avec Facebook
S'identifier sur 20minutes.fr