Illustration d'une ampoule allumée.
Illustration d'une ampoule allumée. - SUPERSTOCK/SUPERSTOCK/SIPA

A.-L.B.

L'intérieur d'une maison à La Roche, en Lozère, a été entièrement ravagé, les meubles tombés à terre, des dizaines d'ampoules éclatées et des couteaux jonchant le sol. Le problème est que personne ne sait pourquoi ces faits se sont déroulés, rapporte ce vendredi Midi Libre. Fait original: une résistance électrique dix à douze fois supérieure à la normale a été détectée à l'intérieur du logement. Une faille tellurique pourrait passer sous cette vieille grange, ce qui provoquerait un champ électrique exceptionnel.

Les locataires, traumatisés par ces phénomènes étranges, ont été relogés. Les faits étranges ont débuté le 10 mars.

Forte électricité dans l'ancienne grange

Cité par le quotidien, Michel Thérond, le maire de ce hameau d'Albaret-Sainte-Marie, dont dépend le hameau de La Roche, a la «conviction que c'est un phénomène naturel. Il n'y a sans doute rien d'ésotérique ou de paranormal.  (...) S'il faut rester pudent et que rien n'est encore prouvé, l'ami chevronné qui a fait des mesures pense que l'hypothèse la plus vraisemblable pourrait être celle d'un mini-séisme qui aurait provoqué un agrandissement d'une faille tellurique juste sous la maison.»

Aucune fissure n'a été pourtant constatée sur la batisse. L'élu a souligné «un problème de santé publique (dans cette habitation ndlr): des tests au niveau des prises révèlent que là où on doit avoir (habituellement ndlr) un relevé d'une résistance électrique inférieure à 50 ohms, notre expert mesure 600 ohms, soit plus de 10 fois plus.» Etrange, précise le quotidien, puisque le disjoncteur de la maison n'a pas sauté.