Stephane Hessel, a former French Resistance member, Nazi concentration camp survivor and post war diplomat, attends a meeting in Nantes, January 19, 2012. Stephane Hessel, writer of the best-seller "Indignez-Vous" (Time for Outrage!), has died aged 95 in the early hours Wednesday morning, French media said on February 27, 2013. Picture taken January 19, 2012 
 Stephane Hessel, a former French Resistance member, Nazi concentration camp survivor and post war diplomat, attends a meeting in Nantes, January 19, 2012. Stephane Hessel, writer of the best-seller "Indignez-Vous" (Time for Outrage!), has died aged 95 in the early hours Wednesday morning, French media said on February 27, 2013. Picture taken January 19, 2012  - REUTERS/Stephane Mahe

Vingt-quatre heures après la mort de Stéphane Hessel, des voix réclament déjà l’entrée de la dépouille du résistant, diplomate et écrivain au Panthéon. Une pétition, initiée par Libération, avait déjà été signée ce jeudi matin par plus de 4.000 personnes.

«Nous souhaitons que le sens du combat de Stéphane Hessel perdure et soit reconnu», affirment les signataires parmi lesquels la candidate EELV à la présidentielle Eva Joly, le député PS Pouria Amirshahi, l’ancien député UMP Etienne Pinte, et les historiens Pascal Blanchard et François Durepaire.

«On pourrait lui rendre cet hommage. Si c'est proposé je ne dirais rien contre», a estimé ce jeudi Jean-Luc Mélenchon sur BFM TV. «Le Panthéon de la République peut nous permettre de mettre en scène cet homme et à travers lui le comité national pour la résistance», a-t-il ajouté.

«Pas sûr qu’il aurait souhaité ça»

Interrogé sur Europe 1, le Premier ministre Jean-Marc Ayrault s’est montré peu enthousiaste. «Il faut laisser un peu le temps des choses. Je ne suis pas sûr d'ailleurs qu'(il) aurait souhaité ça, c'était un homme simple».

Dès le jour de sa mort, six députés socialistes -Patrick Mennucci (Bouches-du-Rhône), Alexis Bachelay (Hauts-de-Seine), Yann Galut (Cher), Jean-Louis Touraine (Rhône), Jérôme Lambert (Charente) et Pouria Amirshahi (Français de l'Etranger)- avaient réclamé un «hommage national» pour Stéphane Hessel au président de la République.

Mots-clés :

  • Aucun mot-clé