L'immeuble de Saint-Nazaire où une famille a vécu recluse pendant un à trois ans jusqu'au 5 janvier 2013.
L'immeuble de Saint-Nazaire où une famille a vécu recluse pendant un à trois ans jusqu'au 5 janvier 2013. - FABRICE ELSNER / 20 MINUTES

A Nantes, Guillaume Frouin

Il était déjà incarcéré pour «abandon moral et matériel» et «privation de soins et d’aliments». Le père de la famille qui vivait recluse dans un appartement moisi de Saint-Nazaire depuis des années a de nouveau été mis en examen mercredi 20 février, cette fois-ci pour «viols» et «agressions sexuelles» sur ses filles.

Son épouse a été condamnée mardi

Les faits auraient duré «sur plusieurs années», selon le parquet de Nantes, confirmant une information de Presse-Océan. «Pour l’instant, il nie les faits»,a précisé un magistrat.

Hasard du calendrier, son épouse avait été condamnée la veille à quatre mois de prison avec sursis, pour s’être soustrait une première fois à ses obligations parentales en 2007 et 2008.