Un bureau du Pôle emploi à Bordeaux.
Un bureau du Pôle emploi à Bordeaux. - SEBASTIEN ORTOLA/20 MINUTES

C.P.

La préfecture de police a indiqué ce vendredi qu’un homme avait tenté de s’immoler par le feu à Saint-Ouen (Seine-Saint-Denis).

Selon les informations du Parisien, il s’agit d’un homme d’une quarantaine d’années. Victime de brûlures aux premier et deuxième degrés au niveau des mains, du visage et du torse, il a été transporté à l'hôpital Saint-Louis à Paris, mais ses jours ne sont pas en danger, a précisé la préfecture.

Deux jours après l'immolation d'un homme à Nantes

La victime «s'est aspergée de liquide inflammable vendredi vers 10h30, à son domicile, avant de mettre le feu à ses vêtements au pied de son immeuble», situé à proximité d'une école primaire, a raconté la préfecture à l'AFP. Des passants sont intervenus et ont prévenu aussitôt les secours.

La maire de Saint-Ouen, Jacqueline Rouillon, salue dans un communiqué l'intervention des habitants. Elle dénonce «l'isolement et la précarité qui conduisent à de tels drames». «Je souhaite avoir plus d'éléments sur les raisons de cet acte qui est d'abord et avant tout un drame humain», a-t-elle affirmé.

 

Cette tentative de suicide intervient deux jours après l'immolation d'un homme devant une agence de Pôle Emploi à Nantes. La victime, un chômeur en fin de droit d'indemnisation, s'était aspergé d'essence puis avait mis le feu à ses vêtements, après avoir anoncé au directeur de l'agence son intention de metter fin à ses jours.