Près de trois-quarts des Français approuvent l'intervention au Mali

38 contributions
Publié le 7 février 2013.

SONDAGE - Une approbation jamais atteinte depuis l'intervention en Somalie en 1992...

Près de trois Français sur quatre (73%) sont favorables à l'intervention militaire au Mali, quatre semaines après son lancement, un chiffre en constante augmentation depuis le début des opérations (63% alors), selon un sondage de l'Ifop à paraître vendredi dans Midi Libre.

Selon l'étude statistique, 27% des personnes interrogées sont «tout à fait favorables» et 46% «plutôt favorables» à l'engagement de l'armée française au Mali, soit un total de 73% de Français approuvant l'opération. A la mi-janvier, ils étaient 63% à l'approuver, selon un sondage Ifop réalisé les 12 et 13 janvier, puis 65% quelques jours plus tard d'après une étude du même institut réalisée les 17 et 18 janvier.

9% pas du tout favorables

A l'inverse, 27% des sondés désapprouvent l'intervention: 18% y sont «plutôt pas favorables» et 9% «pas du tout favorables».

Les réponses diffèrent sensiblement selon les opinions politiques: les sympathisants du PS (90%), du MoDem (86%) et de l'UDI (85%) plébiscitent l'intervention, tandis que ceux de l'UMP sont moins unanimes (73%). Les électeurs de Marine Le Pen (57%) sont plus partagés.

 

Seulement 66% des femmes

Les résultats varient aussi selon le sexe des sondés: 80% des hommes se déclarent favorables à l'intervention, contre 66% des femmes.

«Jamais, depuis le début de l'intervention militaire en Somalie en décembre 1992, une opération extérieure n'avait bénéficié d'un tel soutien», note l'Ifop. «Autre fait marquant, alors que l'adhésion s'était érodée assez rapidement lors de l'intervention en Libye en 2011, le mouvement observé est donc inverse concernant l'opération au Mali, qui rencontre, il est vrai, un succès rapide sans perte importante dans les rangs français», souligne l'institut.

Les troupes françaises sont engagées depuis le 11 janvier au Mali, où ils aident l'armée malienne à restaurer l'intégrité territoriale du pays, dont le nord était occupé depuis des mois par des groupes islamistes. Cette troisième enquête a été réalisée par internet du 4 au 6 février auprès d'un échantillon de 959 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, sélectionnés selon la méthode des quotas.

Le premier sondage avait été réalisé par internet du 12 au 13 janvier auprès de 1.021 personnes et le deuxième du 17 au 18 janvier par téléphone auprès de 1.005 personnes, les deux échantillons étant représentatifs de la population âgée de de 18 ans et plus (méthode des quotas).

Avec AFP
Newsletter
BREAKING NEWS

Recevez nos alertes
info en temps réel

publicité
publicité
publicité
publicité
Les dernières contributions

Chargement des contributions en cours

Réagissez à cet article
Vous souhaitez contribuer ? Inscrivez- vous, ou .
Confirmer l'alerte de commentaire
Annuler
publicité
publicité
Se connecter avec Facebook
S'identifier sur 20minutes.fr