Eddie Ray Routh, accusé du meurtre de l'ancien membre des Navy Seal, Chris Kyle, et d'un autre homme, le 3 février 2013.
Eddie Ray Routh, accusé du meurtre de l'ancien membre des Navy Seal, Chris Kyle, et d'un autre homme, le 3 février 2013. - REUTERS/Erath County Sheriff?s Office/Handout

Bérénice Dubuc

Il était le tireur d’élite «le plus redoutable de l'histoire militaire américaine». Le week-end dernier, Chris Kyle, retraité des Navy Seal (les ­commandos d’élite de la marine américaine) depuis 2009, a été retrouvé mort par balles au Texas. Samedi, les services de police ont reçu un appel vers 17h30 leur signalant une fusillade au champ de tir huppé de Rough Creek Lodge, dans le comté d’Érath, au Texas, a indiqué le sergent Lonny Haschel, porte-parole des services de sécurité texans. Les agents dépêchés sur les lieux ont découvert les corps de Chris Kyle et Chad Littlefield, rapporte le Los Angeles Times.

Peu après, la police de Lancaster a arrêté Eddie Ray Routh, un ancien Marine de 25 ans, dont le signalement correspondait à celui du  tireur. Selon la chaîne de télévision WFAA citant des sources policières, Chris Kyle aurait emmené Chad Littlefield et Eddie Ray Routh pour aider ce dernier à gérer son syndrome de stress post-traumatique. Cependant, le mobile de la fusillade, qui a éclaté vers 15h30, n’est pas clair. Ray Routh est ensuite rentré chez lui vers 20h, et a été arrêté par des policiers après une brève course-poursuite, qui s’est terminée sur une autoroute de Dallas une heure plus tard. Accusé de meurtres, sa caution a été fixée à 3 millions de dollars.

Sous surveillance anti-suicide

Il a été transféré à la prison du comté d’Érath dimanche. Dimanche soir, le sheriff du comté, Tommy Bryant, a indiqué au Dallas News que Eddie Ray Routh avait été maîtrisé après avoir tenté d’agresser des surveillants lors du dîner. Il a été maîtrisé avec une arme à impulsion électrique, puis attaché à une chaise de contention dans sa cellule individuelle. Tommy Bryant a ajouté que le détenu avait été placé sous surveillance anti-suicide.

Au cours de ses dix années de service actif au sein des des Navy Seal, dont quatre déploiements en Irak, Chris Kyle a reçu plusieurs distinctions honorifiques (trois Silver Stars et cinq Bronze Stars with Valor). Il s’est rendu célèbre dans le monde entier l'an dernier grâce à la publication de American Sniper - Autobiographie du sniper le plus redoutable de l'histoire militaire américaine (éd. Nimrod – Janvier 2012), où il raconte ses missions.

«Le diable de Ramadi»

Surnommé «le diable de Ramadi» par les insurgés irakiens, et «The Legend» par les camarades de son unité, le «Navy Seal Team 3», Chris Kyle se targuait d'être le sniper ayant tué le plus d’«ennemis» dans l'histoire militaire des Etats-Unis (255, dont 160 confirmés par le Pentagone).

Depuis qu’il avait quitté les Seal en 2009 pour se consacrer à sa famille -il était père de deux enfants-, Chris Kyle s’impliquait activement dans la guérison de vétérans atteints du syndrome de stress post-traumatique, notamment à travers la FITCO Cares Foundation, qu’il avait aidé à fonder. Il avait également fondé sa société de sécurité, Craft International, spécialisée dans la formation des tireurs d’élite. Sa devise? «La violence résout les problèmes.»