Quelque 300.000 personnes ont fêté le Nouvel An dans la nuit sur les Champs-Elysées et 40.000 autres au Champ de Mars et au Trocadéro, selon la préfecture de police de Paris, qui ne faisait pas état d'incidents notables mardi matin.
Quelque 300.000 personnes ont fêté le Nouvel An dans la nuit sur les Champs-Elysées et 40.000 autres au Champ de Mars et au Trocadéro, selon la préfecture de police de Paris, qui ne faisait pas état d'incidents notables mardi matin. - Fred Dufour afp.com

© 2013 AFP

Quelque 300.000 personnes ont fêté le Nouvel An dans la nuit sur les Champs-Elysées et 40.000 autres au Champ de Mars et au Trocadéro, selon la préfecture de police de Paris, qui ne faisait pas état d'incidents notables mardi matin.

Le seul événement signalé par ailleurs de source policière à Paris était le braquage lundi soir vers 21h00 du magasin d'informatique Apple du quartier de l'Opéra, dont le butin n'était pas encore connu.

Le nombre de fêtards est stable par rapport à l'année dernière, a précisé la préfecture, qui rappelle que près de 9.000 policiers et gendarmes avaient été engagés sur Paris et les trois départements de la petite couronne.

Mouvements importants de voyageurs

Le dispositif de sécurisation des transports publics, gratuits pour l'occasion, avait été renforcé et a permis de canaliser les mouvements importants de voyageurs, a-t-on encore indiqué de même source.

Au niveau national, selon le ministre de l'Intérieur Manuel Valls, 65.000 agents des services publics (policiers, gendarmes, sapeurs-pompiers, secouristes) étaient mobilisés pour le passage à l'An 2013.

Le ministre avait par ailleurs confirmé lundi que les chiffres des véhicules incendiés lors de la Saint-Sylvestre seraient communiqués dès qu'ils seraient «consolidés». Leur publication avait été abandonnée en 2010 par ses prédécesseurs de droite afin d'«éviter toute surenchère ou compétition entre villes».