Changement de préfet en Ile-de-France: "Cette décision est brutale"

19 contributions
Publié le 19 décembre 2012.

POLITIQUE - Daniel Canepa, préfet de Paris et d’Ile-de-France depuis 2008, sera remplacé en janvier par le directeur de cabinet de Manuel Valls, par ailleurs proche du Premier ministre…

Il ne parle pas de punition, mais de brutalité. C’est par un coup de fil du ministre de l’Intérieur, Manuel Valls (PS), que le préfet à la fois de Paris et d’Ile-de-France, Daniel Canepa, a appris mardi soir vers 19h qu’il devra quitter sa fonction dès le 2 janvier 2013. Ce mercredi, le conseil des ministres a en effet nommé Jean Daubigny comme préfet de Paris et d’Ile-de-France. Une surprise? Pas vraiment.

«J’entendais des bruits filtrer dans la presse selon lesquels certains voulaient prendre mon poste, admet Daniel Canepa, contacté par 20 Minutes. Et il y a un mois environ, j’ai été voir le ministre de l’Intérieur qui m’a affirmé qu’il m’avertirait s’il devait y avoir du changement. Je pensais être prévenu plus de 12 heures à l’avance…», ironise ce haut fonctionnaire. L’autre mauvaise nouvelle semble plus difficile à avaler : Daniel Canepa n’aura pas d’autre poste dans la haute administration. «J’attends une proposition, mais je n’y crois pas», avoue le préfet.

«J’ai fait mon travail»

Après avoir parcouru de nombreuses régions françaises, Daniel Canepa a atteint le sommet de la hiérarchie préfectorale en débarquant en 2008 à la tête de la préfecture. «Depuis mon entrée au ministère de l’Intérieur en 1978, j’ai eu à servir des gouvernements très différents, se défend le préfet. Je l’ai toujours fait avec loyauté et efficacité.» Son successeur, Jean Daubigny, abandonne son poste de directeur de cabinet du ministre de l’Intérieur, après avoir passé des années comme préfet dans les Pays de la Loire. Poste où il a pu côtoyer le maire de Nantes, Jean-Marc Ayrault, aujourd’hui Premier ministre. 

Le 2 janvier, la préfecture changera donc de tête avec la passation de pouvoir. «Si on compte les fêtes, ça laisse peu de temps pour faire ses cartons, plaisante Daniel Canepa. Je ne peux pas être puni car j’ai fait mon travail, mais cette décision est brutale. Normalement, la passation de pouvoir se fait le troisième lundi qui suit la nomination.»

Des frictions autour du Grand Paris

Daniel Canepa ne fait pas mystère de sa proximité avec l’ex-président de la République Nicolas Sarkozy (UMP). Selon lui, les discussions avec le gouvernement avaient pour point de friction le Grand Paris. «Rien ne m’a été reproché, le seul motif qu’on m’ait donné pour que je sois remplacé est que nous avions des visions divergentes du Grand Paris, lancé par Nicolas Sarkozy. J’ai fait avancer ce dossier avec détermination», se targue de haut fonctionnaire.

Ce dernier aurait, sauf dérogation, dû quitter les nouveaux locaux de la préfecture d’Ile-de-France (15e) en juillet 2013, puisqu’il atteignait l’âge limite de 65 ans. Et Daniel Canepa de s’agacer: «Mon remplaçant fêtera ses 65 ans en mai, donc on ne rajeunit pas les cadres! Dans cette situation, on a toujours le sentiment de ne pas avoir été au bout de sa mission. Mais j’aurai sans doute d’autres occasions de faire avancer les choses… dans le privé.»   

Oihana Gabriel
Newsletter
BREAKING NEWS

Recevez nos alertes
info en temps réel

publicité
publicité
publicité
publicité
Les dernières contributions

Chargement des contributions en cours

Réagissez à cet article
Vous souhaitez contribuer ? Inscrivez- vous, ou .
Confirmer l'alerte de commentaire
Annuler
publicité
publicité
Se connecter avec Facebook
S'identifier sur 20minutes.fr