Le ravisseur présumé de Chloé, l'adolescente enlevée dans le Gard et retrouvée en Allemagne, a été mis en examen vendredi à Nîmes pour "enlèvement, séquestration et viol", a annoncé le procureur-adjoint de la République à Nîmes.
Le ravisseur présumé de Chloé, l'adolescente enlevée dans le Gard et retrouvée en Allemagne, a été mis en examen vendredi à Nîmes pour "enlèvement, séquestration et viol", a annoncé le procureur-adjoint de la République à Nîmes. - Pascal Guyot afp.com

© 2012 AFP

Le ravisseur présumé de Chloé, l'adolescente enlevée dans le Gard et retrouvée en Allemagne, a été mis en examen vendredi à Nîmes pour «enlèvement, séquestration et viol», a annoncé le procureur-adjoint de la République à Nîmes.

Kamel Bousselat était arrivé de Strasbourg vendredi matin au palais de justice de Nîmes, où il a été présenté à la juge d'instruction chargée de l'affaire.

Il serait «dans de bonnes dispositions»

«Comme il est dans de bonnes dispositions (face à la justice, NDLR), ça devrait aller», a indiqué le procureur-adjoint, Stéphane Bertrand, qui doit donner une conférence de presse en fin d'après-midi. Chloé, 15 ans, avait été enlevée le 9 novembre devant son domicile de Barjac (Gard) et avait passé sept jours entre les mains de son ravisseur avant d'être retrouvée en Allemagne le 16 novembre.

Kamel Bousselat avait été remis mardi à la France par les autorités allemandes, à Strasbourg. Cet homme de 32 ans a expliqué aux enquêteurs allemands qu'il cherchait une victime et serait tombé par hasard sur Chloé, le 9 novembre. Leur parcours, en voiture, était ensuite passé par l'est de la France et l'Italie, avant de s'achever le 16 novembre en Allemagne.