Fin du monde: Pouquoi Bugarach est-il le refuge des «believers»?

61 contributions
Publié le 21 décembre 2012.

DECRYPTAGE - La montagne renversée située à proximité de ce petit village de l'Aude permettra aux «élus» d'échapper à l'Apocalypse du 21 décembre, selon ceux qui y croient...

Pour échapper à la fin du monde, qu’ils pensent programmée le 21 décembre prochain, certains se sont donné rendez-vous à Bugarach, petit village de l’Aude de deux cents habitants situé au pied des Pyrénées. Certaines rumeurs apocalyptiques érigent en effet ce petit village français en arche de Noé version 2012.

Selon la rumeur, qui se répand depuis plusieurs années sur le Web, c’est en fait le pic (ou «pech») de Bugarach, qui culmine à 1.230 mètres d’altitude, qui devrait permettre aux personnes se trouvant sur place de survivre à l'Apocalypse. En effet, le pic de Bugarach est une «montagne renversée». L'ordre des couches géologiques qui le composent a été inversé du fait de la tectonique des plaques lors de la poussée des Pyrénées, à l'ère tertiaire, et des strates calcaires datant de plus de 135 millions d'années se sont posées au-dessus de formations âgées de 15 millions d'années.

Magnétisme

Cette anomalie géologique aurait inversé les pôles magnétiques du site, selon différentes rumeurs. Or, de nombreux prophètes comptent, parmi les catastrophes à venir lors de l'Apocalypse, une inversion des pôles magnétiques sur Terre, qui provoquera une inversion de la rotation de la Terre. Dès lors, le Pic de Bugarach, avec ses pôles magnétiques déjà inversés, devrait être un refuge sûr.

Cette rumeur ne dépareille pas au milieu des croyances mystiques et farfelues qui fourmillent dans les Pyrénées cathares, qui ont toujours été un terreau fertile pour les élucubrations ésotériques. En effet, Bugarach est situé à proximité de Rennes-le-Château, où l’abbé Saunière aurait trouvé un trésor à la fin du 19e siècle, et le bruit court que d’autres trésors -celui des Wisigoths, des Templiers, des Cathares, le Graal même-seraient cachés dans la région. Dès les années 60, mystiques et hippies se sont installés dans la région, alimentant de nouveau mythe.

Extraterrestres

Ainsi, selon une autre rumeur, le pic, fait de très nombreuses cavités, abriterait une base souterraine extraterrestre. Ses occupants, originaires de la constellation d'Orion, auraient transmis leur savoir aux Sumériens. Or, c’est sur ce pseudo savoir des Sumériens que repose la théorie la plus courante concernant la fin du monde: une planète nommée Nibiru (qui n’existe pas selon les astronomes) va entrer en collision avec la Terre en décembre 2012.

Les extraterrestres de Bugarach pourraient sauver les «élus», c’est-à-dire ceux qui seront à Bugarach ce jour-là, de la fin du monde grâce à leur vaisseau. Mais, manque de chance pour les «believers», la préfecture a interdit l’accès au pic et à ses galeries souterraines ainsi que le survol de la montagne du 19 au 23 décembre. 

B.D.
publicité
publicité
publicité

publicité
Les dernières contributions

Chargement des contributions en cours

Réagissez à cet article
Vous souhaitez contribuer ? Inscrivez- vous, ou .
Confirmer l'alerte de commentaire
Annuler
publicité
publicité
Se connecter avec Facebook
S'identifier sur 20minutes.fr