Les opérations des forces de l'ordre se poursuivent samedi matin dans la zone du projet d'aéroport de Notre-Dame-des-Landes (Loire-Atlantique), où une importante opération d'expulsion et de destruction de squats d'opposants a débuté vendredi matin.
Les opérations des forces de l'ordre se poursuivent samedi matin dans la zone du projet d'aéroport de Notre-Dame-des-Landes (Loire-Atlantique), où une importante opération d'expulsion et de destruction de squats d'opposants a débuté vendredi matin. - Frank Perry afp.com

Des affrontements très vifs se sont déroulés samedi en fin de matinée, notamment autour d'une barricade, sur le site de l'aéroport en projet à Notre-Dame-des-Landes, près de Nantes, ont constaté des journalistes de l'AFP. D'après la préfecture, il y a eu huit interpellations et trois blessés, dont un gendarme.

Cocktails Molotov, tirs tendus de fusée de détresse, pierres ou bouteilles en verre d'un côté, grenades lacrymogènes et assourdissantes de l'autre, les opposants très déterminés défendaient par cette barricade l'accès à des chalets de bois érigés collectivement samedi dernier lors d'une importante manifestation anti-aéroport.

Dans cette véritable guerre de position sur un chemin en pleine nature donnant accès à la Châtaigneraie, les quelques dizaines d'opposants cagoulés qui tenaient la barricade lançaient des assauts successifs vers les forces de l'ordre qu'ils parvenaient par moment à repousser de quelques mètres, aux cris notamment de «poulets rôtis, poulets grillés» lors de lancers de bouteilles incendiaires.

Gaz lacrymogènes

A quelques centaines de mètres, d'autres forces de l'ordre dans les bois protégeaient des engins de chantier qui doivent détruire les cabanes érigées dans les arbres par des opposants. Dans plusieurs cabanes en haut des arbres, à près de dix mètres du sol, il y avait encore des opposants, dont certains accrochés dans les branches, qui criaient «Assassins!»

De la même manière, des échanges lacrymogènes contre projectiles pouvaient être observés.

Les forces de l'ordre ont lancé vendredi matin une importante opération d'expulsion et de destruction de squats d'opposants, qui a repris samedi matin sur le site prévu pour le futur aéroport.

Mots-clés :