Le projet de loi sur le mariage pour tous adopté en conseil des ministres

HOMOSEXUALITÉ 'est «un progrès pour tous», a réagi François Hollande...

E.O., avec agences

— 

Illustration mariage: Des alliances.

Illustration mariage: Des alliances. — F. DURAND/SIPA

Une première étape est franchie. Le gouvernement a adopté ce mercredi le projet de loi permettant aux homosexuels d’accéder au mariage et à l'adoption.

François Hollande a salué cette décision, estimant qu'il s'agissait d'un «progrès pour tous», pour «toute la société». «C'est une étape vers l'égalité des droits», a affirmé le chef de l'État, cité par la porte-parole du gouvernement, Najat Vallaud-Belkacem.

«Toutes les opinions peuvent entendues»

Le projet de loi, qui sera examiné à partir de janvier 2013 au Parlement, mobilise contre lui une grande partie de la droite et l'Eglise catholique sans pleinement satisfaire la communauté homosexuelle, qui déplore un texte a minima.

«Il est normal que lorsqu'il y a une avancée pour l'ensemble de la société (..), elle soit accompagnée de débats», a déclaré Dominique Bertinotti, la ministre déléguée à la Famille, à la sortie du conseil des ministres. «Toutes les opinions peuvent entendues à condition que le débat reste de qualité et fasse progresser la société française», a-t-elle ajouté.

65% des Français approuvent le mariage pour tous

Pour les défenseurs de ce mariage pour tous, cette journée constitue un «aboutissement». «Le mariage pour tous et l'adoption, c'est maintenant!» se félicite dans un communiqué Jean-Luc Romero, élu apparenté socialiste d'Ile-de-France et militant de longue date sur la question, notamment lorsqu'il militait encore à l'UMP.

Selon un sondage Ifop publié dans Le Monde paru ce mercredi, 65% des Français approuvent désormais le mariage pour tous, contre 51% seulement en 1995. Ils sont plus réservés en ce qui concerne l'adoption, approuvée par une courte majorité (52%).