L'ancien ministre UMP Eric Raoult est sorti de garde à vue, visé par une plainte pour violences conjugales

41 contributions
Publié le 10 octobre 2012.

JUSTICE - Son épouse aurait déposé une plainte contre lui fin juin...

Dernière info 18h27: Eric Raoult, maire du Raincy est sorti de garde à vue, a-t-il annoncé au Parisien.fr. Il a été interrogé durant trois heures ce mercredi.

Eric Raoult a passé trois heures en garde à vue avant de ressortir de l'hôtel de police, rapporte ce mercredi après-midi Le Parisien.fr. L'ancien ministre UMP et maire du Raincy, visé par une plainte de son épouse selon Europe 1, a été placé sous le régime de la garde à vue pour violences conjugales, a indiqué à l'AFP une source proche de l'enquête.

«Je suis à l'hôtel de police, pour l'instant j'ai juste été entendu», a indiqué Eric Raoult, contacté un peu plus tôt dans l'après-midi par 20 Minutes. L'ancien ministre confirme qu'une plainte pour violence conjugale a été déposée contre lui le 22 juin dernier. Le 23 juin, Eric Raoult était hospitalisé pour un grave malaise, mais ne lie pas les deux événements. «Je mets plutôt ça sur le compte des résultats électoraux du mois de juin», estime-t-il.

Cité par Le Parisien.fr, Eric Raoult estime que cette affaire est «un conflit conjugal qui s'est envenimé. On est en procédure de divorce. Elle a porté préjudice à mon honneur avec une dénonciation calomnieuse. Elle a porté plainte pour insultes, c'est vrai. Mais dire que je l'ai frappée, c'est faux» a-t-il déclaré avant d'ajouter: «J'ai été victime d'un AVC. Je n'étais pas en super forme. Ce qu'il m'est arrivé ce matin là peut arriver à n'importe quel couple qui se sépare.»

Contactée par 20 Minutes, Corinne Raoult, l'épouse du maire du Raincy, n'était pas joignable dans l'immédiat. Cette dernière était aussi l'assistante parlementaire de son mari, qui a perdu son siège aux législatives de juin dernier. Le couple s'est récemment séparé.

Julien Ménielle et A.-L.B.
publicité
publicité
publicité

publicité
Les dernières contributions

Chargement des contributions en cours

Réagissez à cet article
Vous souhaitez contribuer ? Inscrivez- vous, ou .
Confirmer l'alerte de commentaire
Annuler
publicité
publicité
Se connecter avec Facebook
S'identifier sur 20minutes.fr