Jean-François Dérec le 4 avril 2012 à Paris.
Jean-François Dérec le 4 avril 2012 à Paris. - BENAROCH/SIPA

Nicolas Bégasse

Il a beau être un des parrains de SOS Racisme, l’humoriste Jean-François Dérec a été condamné à payer une amende de 2.000 euros avec sursis pour injure raciste ce jeudi par le tribunal correctionnel de Paris, relate le Parisien.

L’ancien chroniqueur d’«On a tout essayé» devra aussi verser un euro symbolique à sa victime, un agent de sécurité. En novembre 2011, celui-ci lui avait interdit l’accès à la loge de Guy Carlier après un spectacle au Théâtre des Champs-Elysées. Jean-François Dérec, agacé, aurait alors traité l’agent de «sale nègre». Deux jours plus tard, l’homme portait plainte pour injure raciste.

«Scandalisé» par sa condamnation

«Se voir traiter de raciste, c'est la pire des choses», a réagi l’humoriste, «scandalisé» par sa condamnation. S’il admet avoir insulté l’agent de sécurité, il nie tout caractère raciste à ses injures. Fin août, il avait reconnu devant le tribunal l’avoir qualifié de «con ou de connard borné». Au moment de rendre sa décision, le tribunal n’a pas jugé suspect que l’agent de sécurité ait attendu deux jours pour porter plainte et a jugé cohérents et précis les propos du plaignant.

Jean-François Dérec n’a pas encore annoncé s’il ferait appel de sa condamnation.