Sept suspects présentés aux juges d'instruction après la rixe qui a coûté la vie à deux jeunes à Echirolles (Isère) ont été mis en examen pour "assassinats" et placés en détention provisoire, a-t-on appris jeudi auprès du parquet.
Sept suspects présentés aux juges d'instruction après la rixe qui a coûté la vie à deux jeunes à Echirolles (Isère) ont été mis en examen pour "assassinats" et placés en détention provisoire, a-t-on appris jeudi auprès du parquet. - Philippe Desmazes afp.com

avec AFP

Huit suspects, présentés aux juges d'instruction après la rixe qui a coûté la vie à deux jeunes à Echirolles (Isère), ont été mis en examen pour «assassinats» et placés en détention provisoire, a-t-on appris ce jeudi auprès du parquet.

 Le huitième suspect a été mis en examen et placé sous mandat de dépôt tard dans la nuit de mercredi à jeudi, a-t-on appris de même source. Le parquet avait requis des mandats de dépôt pour l'ensemble des personnes déférées. Le procureur avait estimé que les suspects avaient «des attaches à l'étranger» et pouvaient donc s'enfuir.

Quatre personnes relâchées

Sur les 12 personnes en garde à vue mercredi matin, quatre avaient été relâchées car «il n'y avait pas de charges suffisantes» contre eux ou «parce que des éléments nous permettent d'affirmer qu'ils n'étaient pas sur place au moment des faits», avait précisé le procureur.

Lors de cette rixe mortelle, avec usage de couteaux, manches de pioche, bâtons ou encore marteau, Kevin, étudiant, et Sofiane, éducateur, âgés de 21 ans, ont reçu plusieurs coups de couteau, «sept à huit» pour Kevin, et «une trentaine» pour son ami Sofiane.