Echirolles: Une information judiciaire pour assassinats a été ouverte

23 contributions
Publié le 3 octobre 2012.

ENQUÊTE - Un suspect «dangereux» est toujours en fuite...

Une information judiciaire pour assassinats a été ouverte ce mercredi à Grenoble après le lynchage de Kevin et Sofiane, deux jeunes d'Echirolles (Isère) poignardés à mort lors d'une bagarre vendredi soir.

Huit des douze gardés à vue ont été présentés au juge d'instruction ce mercredi après-midi pour être mis en examen, a indiqué le procureur à l'AFP. Plus tôt, deux nouveaux suspects ont été placés en garde à vue, a indiqué à Reuters le parquet de Grenoble qui a demandé l'incarcération des huit premiers, les quatre autres ayant été relâchés. Parmi eux, le plus jeune des militaires qui a pu produire un alibi témoignant de son absence sur les lieux de la bagarre mortelle.

«Tous ont participé»

Les huit suspects «reconnaissent leur présence sur les lieux mais nient avoir porté des coups», a déclaré le procureur. «Mais on estime que venir à plusieurs et armé constitue la qualification d'homicide. Tous ont participé», a-t-il ajouté. Leur implication dans la rixe mortelle a été déterminée par les auditions des témoins de la scène. Les enquêteurs s'appuient également sur les enregistrements de vidéo-surveillance. Ils attendent encore les résultats des analyses effectuées sur les objets saisis sur la scène.

Les deux nouveaux suspects font partie des trois fuyards recherchés par la police. L'un d'eux a été interpellé mardi soir en banlieue parisienne tandis que le second s'est rendu ce mercredi matin à la police à Grenoble. Le troisième suspect, toujours recherché, est qualifié de «dangereux».

Marche blanche

Le 28 septembre, un groupe de jeunes venus de la cité de la Villeneuve à Grenoble s'en était pris à d'autres jeunes d'Echirolles pour régler leurs comptes après une altercation de sortie de lycée. Kévin et Sofiane étaient morts sous les coups de couteaux et de batte de base-ball.

Mardi soir, une marche blanche réunissant 10.000 personnes s'est déroulée dans les rues d'Echirolles en mémoire des deux jeunes victimes, présentées comme des modèles dans leur quartier. Ce mercredi, à la mi journée, se sont déroulées les obsèques des deux victimes. Leurs corps ont été enterrés dans le carré musulman du cimetière d'Echirolles.

J. M. et C.C. avec agences
publicité
publicité
publicité
publicité
Les dernières contributions

Chargement des contributions en cours

Réagissez à cet article
Vous souhaitez contribuer ? Inscrivez- vous, ou .
Confirmer l'alerte de commentaire
Annuler
publicité
publicité
Se connecter avec Facebook
S'identifier sur 20minutes.fr