Google Maps de l'A28 au niveau de Callengeville (Seine-Maritime).
Google Maps de l'A28 au niveau de Callengeville (Seine-Maritime). - 20minutes.fr

Corentin Chauvel

Rebondissement inattendu dans le meurtre d’une femme sur l’A28 la semaine dernière. Son compagnon, retrouvé grièvement blessé à ses côtés, a avoué avoir commis le crime, rapporte ce mardi Paris-Normandie.

Originaire du Finistère, le couple avait eu un accident dans la nuit de mardi à mercredi sur l’autoroute A28, au niveau de Callengeville (Seine-Maritime). L’autopsie avait révélé que la femme de 29 ans avait été tuée à coups de barre de toit, tandis qu’il a fallu attendre samedi pour que son compagnon de 43 ans soit interrogé.

Une dispute à l’origine du crime?

L’homme aurait commis le crime après une dispute «qui durait depuis un certain temps», a expliqué la procureure de la République de Dieppe, Valérie Cadignan. L’accident aurait été «la goutte d’eau qui a fait déborder le vase», a-t-elle ajouté. Par ailleurs, le meurtrier présumé, qui avait auparavant avalé «une quantité massive» de médicaments, n’aurait pas agi par légitime défense. La barre de toit utilisé pour tuer la jeune femme se trouvait dans le coffre de sa voiture.

Après ses aveux, l’homme a été placé en garde à vue samedi avant d’être déféré devant un juge d’instruction lundi. L’ouverture d’une information judiciaire pour meurtre aggravé, la victime étant la compagne du meurtrier présumé, a été requise. La jeune femme de 29 ans était la mère d’un enfant de cinq ans, précise Paris-Normandie