Reuters

Les services du Premier ministre ont délégué ce mardi un représentant du Conseil constitutionnel pour combattre une demande d'interdiction de la corrida soutenue par les associations de défense des droits des animaux. Le Conseil, qui examine pour la première fois cette question, a mis sa décision en délibéré au 21 septembre. Les opposants soutiennent que la loi protégeant les droits des animaux mais prévoyant une exception pour la corrida est en infraction avec les principes d'égalité et de clarté des textes législatifs.